.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.
/! FORUM FERMÉ /!

Désolé mais vous arrivez trop tard ^^'

Nous espérons refaire un forum similaire, si cela se fait finalement,
nous l'indiquerons en page d'accueil.

Merci de votre compréhension.

.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.

Un monde où vous entrez dans la légende, un monde où vous redevenez vous même .... Dessinateur, Marchombre, Mercenaires du Chaos, Pirates Alines ou même rêveur : qui serez vous ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bienvenue à tous les Alaviriens ! Si vous venez de vous inscrire, présentez vous !
Forum ouverts aux améliorations : venez en parler dans le forum d'Administration =)
La Quête du Couple Céleste est encore d'actualité : venez y répondre =)

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue [PV Auliane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mylie Til' Ayen
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 21
Race : Humaine
Guilde : Frontalière
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Don: Un 6ième sens dvelloper

MessageSujet: Rencontre inattendue [PV Auliane]   Ven 3 Juin - 15:31

Mylie avançait tranquillement dans une rue assez étroite de marchants et de tavernes. Elle profitait du soleil doux et du calme qui régnait par cette douce matinée. Sa mission avait été particulièrement ardue et fatigante donc c'est avec plaisir qu'elle profitait de ses deux jours de repos avant de repartir pour une autre mission en lien avec la première. Elle avait enfilé une tunique de tissu verte par-dessus un pantalon qui lui arrivait au genou, tenu tout à fait banale si on oubliait le sabre pendu dans son dos que ses longs cheveux bond lâchés ne cachaient pas totalement, le contraste était assez saisissant. Ensuite elle comptait voyager un peu avant de revenir à la citadelle pour prendre un peu de recul et peut-être croiser son frère marchombre, Nathan, à qui elle avait des informations importantes à communiquer. Elle hésitait à s'arrêter dans une taverne quand ils étaient arrivés, quatre hommes saouls sortant de la taverne où elle s'apprêtait à entrer. Ils l'avaient regardé en bavant puis avais sorti leur charabia habituel. Elle se faisait souvent interpellé par ce genre d'homme qui au premier abord voyait en elle qu'une fille seule et innocente d'environ 18-19 ans. Alors qu'elle était surement plus redoutable que dans leurs pires cauchemars et qu'elle avait 24 ans bien comptés.

-Tu et seule ma jolie ?

-Oui et bien contente de l'être !


L'homme la regarda un peu décontenancé surement à cause de son absence de peur mais surtout car il avait aperçu son sabre.

- Tu es une de ses foutus frontaliers? Dit l'un d'entre eux, ques' tu fous là, au lieu de te battre? Mon frère s'est fait tuer par des rais et toi tu te pavanes dans les rues en tunique !


Sa remarque fit mouche, elle la mit dans une rage folle ! Pour qui se prenait-il ? Plus aucun rais n'avait passé la frontière depuis des lustres ! Son sang de frontalière bouillonna dans ses veines. Elle sortit son sabre hors d'elle.

-Ben voyons, tue de pauvres passants pendant que les rais nous envahissent! Après tout, vous en êtes plus à ça près...


L'homme et sa bande partirent laissant Mylie hors d'elle. Son envie de les massacrer faillit prendre le dessus, mais elle se contint, ces hommes étaient saoul, ils ne savaient pas ce qu'ils disaient. Alors pourquoi était-elle autant en colère? Il fallait qu'elle se calme, elle rangea son sabre et entra dans l'auberge d'un pas un peu trop raide et les poings serrés. Il y régner une ambiance amicale et joviale, à se demander ce que faisaient ces hommes ici. Une fille de 15 ans était assise à une table un peu en retrait et elle se moquait de Mylie. Part un jour normal elle aurait laissé courir mais sa colère pas tout à fait retombé elle se planta en face de la fille.

-Je peux savoir ce qui te fait rire gamine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auliane Jalvan
Confirmé
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 25
Race : Humaine
Guilde : Peut-être future Marchombre... ou Frontalière
Date d'inscription : 12/04/2009

Feuille de personnage
Âge: 15 ans, presque 16
Don:

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue [PV Auliane]   Mer 8 Juin - 2:08

-Je peux savoir ce qui te fait rire, gamine?

Tout avait pourtant bien commencé... Je venais de rentrer à la maison, les pas de Turbulence m'ayant portée loin d'ici, près d'Al-Chen où curieusement je m'étais sentie incapable de suivre une marchombre. Elle, Kamye, m'avait offert une formation, comme beaucoup rêveraient. Mon cœur m'appelait chez moi. Force est de dire que, non seulement l'ambiance combative, un brin explosive et toujours vivante de la citadelle me manquait, mais le pesant d'or d'une auberge conviviale et bondée de rustres doux comme des agneaux et à peine soûls, venait gommer mon désir de solitude qui couru mes veines les huit derniers mois.

Ainsi donc, moi, jeune brunette de quinze ans, seize à douze jours près, avait laissé choir mes jambes, épuisées par la course d'une heure que je venais de faire pour le simple plaisir, et le reste de mon corps, sur une chaise d'une accueillante taverne en cette jeune journée.

Je rêvassais, un peu, imaginais, beaucoup, étudiais, toujours. Par étudier j'entends bien sûr cette faculté de scruter les gens, déceler une caractéristique qu'ils tenteraient de dissimuler. Mon jeu favori, lors de mes petites haltes en ces types de lieux où il y a et nourriture et vermines plus tout à fait sobres, consistait à parier, dans ma tête et contre moi-même uniquement, quels lourdauds partiraient en premier à la recherche d'une demoiselle avec qui passer du bon temps. Étant chez moi dans les Frontières de Glaces, je ne craignais pas d'être abordée. Je jouais donc, focalisant mon attention sur quatre types bien en chair et en muscle, surtout en chair, qui tentaient de se lever.

Ayant une vue sur la rue de ma place, je me décalai légèrement pour les suivre un peu. Une jeune dame, dont la couleur de la tunique me rendait jalouse, moi qui possédais la même, beige ocre, depuis des lunes, se retrouva face aux hommes en moyenne possession de leurs moyens. À la vitesse à la laquelle elle dégaina son sabre, je compris; elle n'aimait pas la vermine. Je compris surtout; c'était une Frontalière. Mon regard se teinta d’agacement, de jalousie et surtout de nostalgie. Où était passée Kéla?

Avant de me perdre dans mes idiots retours en arrière, sachant clairement que le passé n’est pas changeable, que le futur n’existe pas encore et que seul le présent vaut la peine d’être considéré, je reportai mon attention sur la guerrière, avide d’admirer ses capacités. Curieusement, elle ne fit rien. Son sang semblait bouillonner dans ses veines, mais elle se garda de faire couler celui des prétentieux qui lui faisaient face. Considérant probablement qu’ils n’en valaient pas la peine. Alors qu’elle entrait dans la taverne, j’affichais un sourire narquois de celle qui se moque. En fait, je trouve assez impressionnant, pour une Frontalière, qu’elle n’ait pas cherché le combat. Ça me fit, effectivement, rire.

-Je peux savoir ce qui te fait rire, gamine?

Pardon? Gamine? Savoir ce qui me fait rire? Aucun problème. Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas servie de ma langue pour tenter d’emporter une joute verbale. Je n’étais certainement pas très douée aux armes, mais je considérais, peut-être avec un peu de surestimation, que le sens de la répartie était partie intégrante de mon caractère.

-Uniquement si j’ai la certitude que le vulgaire bout de métal qui te sert d’épée, oups pardon, de sabre, reste bien dans son fourreau. Quoique, voyant ton manque de témérité face aux adversaires belliqueux, autre caractéristique pour un peu soûls, que tu as tout simplement ignorés alors que ton honneur de combattante Frontalière semblait compromis par tous les regards curieux qui se fixaient sur votre altération, je doute que tu saches t’en servir. De ton sabre je parle. Je tiens toute fois à préciser que je ne tiens absolument pas à vérifier.

Sens de la répartie? Sens des ennuis je dirais plutôt. Alors que pour moi, c’était seulement un jeu, je réalisai qu’il n’en était peut-être pas ainsi pour la jeune adulte devant moi. Voulant au moins tenter de limiter la colère d’une guerrière mille fois plus agile avec son petit doigt que moi avec mes deux bras, j’ajoutai :

-En fait, je m’étais simplement pariée qui seraient les premiers à sortir de la taverne pour partir en chasse. Il s’est avéré que j’avais parié juste. Seulement, alors qu’à l’habitude ces altérations finissent en cris et en supplications, je riais de la tête que les hommes faisaient. Je m’appelle Auliane, et dans douze jours, j’ai seize ans. Je voudrais bien continuer à voir les levers de soleil et ne pas mourir avant cette fameuse date, ni même après, de préférence.

Sur ce, j’accompagnai ma défense d’un léger sourire honteux, espérant que cette échappatoire fonctionnerait encore une fois. J’avais le don pour provoquer moi-même ma mise à mort… Je fixai ensuite la combattante, même si je ne l’avais encore jamais vu combattre, et attendis, espérant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre inattendue [PV Auliane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Bienvenue à Gwendalavir ::. :: °Le RPG ~ l'Empire° :: •Frontières de Glaces•-
Sauter vers: