.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.
/! FORUM FERMÉ /!

Désolé mais vous arrivez trop tard ^^'

Nous espérons refaire un forum similaire, si cela se fait finalement,
nous l'indiquerons en page d'accueil.

Merci de votre compréhension.

.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.

Un monde où vous entrez dans la légende, un monde où vous redevenez vous même .... Dessinateur, Marchombre, Mercenaires du Chaos, Pirates Alines ou même rêveur : qui serez vous ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bienvenue à tous les Alaviriens ! Si vous venez de vous inscrire, présentez vous !
Forum ouverts aux améliorations : venez en parler dans le forum d'Administration =)
La Quête du Couple Céleste est encore d'actualité : venez y répondre =)

Partagez | 
 

 La Quête du Couple Céleste (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thowind Kil' Muirt
Nos chers Modos
Nos chers Modos
avatar

Nombre de messages : 1403
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Sentinelle
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Don: Dessin

MessageSujet: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 27 Mar - 1:52


    Une silhouette se matérialisa sur la surface resplendissante de l’Arche. L’arrivant n’était pas très grand, enveloppé dans un habit de soie orangé, des mèches indisciplinées s’entrecroisant sur son front, deux yeux d’un turquoise profond observant les alentours. Après s’être furtivement assuré d’être seul, il s’assit sur le rebord brillant du pont et courba l’échine sous le silence intense de la structure. Notre concerné recherchait la concentration.
    Jeune, armé et dégageant une aura de volonté surprenante, il se nommait Thowind Kil’ Muirt et assurait aujourd’hui un rôle primordial pour l’Empire. Une réelle aubaine, selon lui.
    L’eau translucide du Pollimage reflétait avec malice les clins d’œil du soleil en d’innombrables rayons de lumière dorée que Thowind parvenait tant bien que mal à entraver le passage vers son visage avec cet avant-bras vigoureux qui avait tant manié le sabre. Sans doute le temps estival offrait chaleur et lumière, il n’en était pas moins dérangeant visuellement, chose peu négligeable si l’on en venait à croiser le fer. Après tout, ce n’était pas dans son programme aujourd’hui.

    Il avait été choisi, ou plutôt s’était choisi pour l’une des quêtes les plus périlleuses jamais lancées dans Gwendalavir. Sans doute exagérait-il et faisait preuve de présomption en s’affirmant décisif pour la survie de l’Empire (ce qui, selon beaucoup, était le cas ; on ne reconnaissait pas Thowind pour son humilité), il était cependant vrai que l’expédition n’était pas parmi les plus dérisoires. L’affiche aux couleurs vives avait été placardée un peu partout à Al-Jeit :

    L’EMPIRE A BESOIN DE VOUS
    Nous recherchons des volontaires aventureux et talentueux pour une mission de la plus importance. Gwendalavir en dépend. Les sélections ne se feront pas à la légère et toutes les formalités de l’expédition ne seront livrées qu’aux individus reçus.
    IMPORTANT : Les volontaires devront agir à leur risques et périls.
    Attendus indispensables :
    -Marchombre(s).
    -Dessinateur(s) au Don développé.
    -Ou tout autre combattant expérimenté.
    Toute personne suivant ces quelques critères pourra se rendre au Palais Impérial.


    Thowind Kil’ Muirt avait l’honneur d’être l’un de ces « Dessinateurs au Don développé » ; faisant ses études à la fameuse Académie d’Al-Jeit elle-même, il était destiné à une brillante carrière de Sentinelle. L’on ne pourra négliger non plus ses aventures ; diverses, nombreuses et indéniables, périlleuses pour la plupart, chacune avait eu un effet particulier sur le jeune Dessinateur approchant la vingtaine. Il avait obtenu l’expérience, la force, la confiance... Mais il était resté dans sa sombre vanité intérieure, haineuse, vengeresse, fort heureusement cloîtrée à nouveau dans son esprit orageux. Sa colère auparavant déchaînée semblait avoir été renfermée à nouveau et sa conscience apaisée priait pour qu’elle le reste.

    Toujours était-il que Thowind n’avait pu résister à la tentation d’en savoir plus, son caractère téméraire et impétueux le guidant jusque de nouvelles péripéties. Certes n’avait-il pas la souplesse d’esprit de Lily Tiger, certes n’avait-il pas le Dessin aussi fin que celui de Selena, certes n’avait-il pas la force sabre au poing de son mentor Barahir Til’ Ilïen, certes n’était-il pas aussi prompt qu’Eryndel, certes, certes... mais il ne pouvait passer à côté d’un tel appel de la part d’un Empire qu’il allait bientôt servir et guider avec onze autres partenaires. Sa jeunesse, sa persévérance et, surtout, son obsession à toujours vouloir être reconnu par tous dans les actes les plus dignes et les plus mémorables firent de lui l’un des volontaires décidés à rejoindre l’équipée. Qui allait lui refuser l’accès à une nouvelle gloire ?

    La gloire, oui, la gloire... L’un des buts les plus profondément encrés dans l’âme de notre bretteur. Une expédition, son puissant Dessin à disposition, sa lame à ses côtés, des compagnons triés sur le volet et une nouvelle reconnaissance dans l’Empire ! que pouvait-on espérer de mieux, je vous le demande. Et quand il avait rejoint le lieu de recrutement, l’épreuve avait parue rapidement très simple, en restant intéressante et toujours très importante

    Thowind n’avait pas été mis de côté. Son nom n’était pas méconnu à Al-Jeit et sa renommée avait déjà un peu traversé les couloirs du palais d’Al-Jeit ; on le connaissait dans les environs, pour les quelques événements ayant bien jaugé son niveau au Dessin et au sabre et pour son approche manifeste au titre de Sentinelle. Deux ou trois épreuves de routine très simplistes lui avaient cependant été imposées ; il dut, entre autre, recevoir les messages dessinés de quelques vieux maîtres de l’Art et leur répondre, immobiliser un premier garde, le libérer, en désarmer un second et emmener un troisième avec un Pas sur le côté au palais d’Al-Far pour enfin revenir avec Naïvè Sil’ Hargo, un diplomate d’Al-Vor qui validerait ses capacités (Sil’ Hargo, Dessinateur vétéran, s’affirmait juge des Marchombres potentiels, sa venue avait pris un aspect moins inutile qu’elle n’en avait l’air).
    Rien de bien complexe donc. Thowind Kil’ Muirt fut le premier à faire partie des membres officiels de la quête impériale. Quelques autres Dessinateurs de basse-cour tentèrent d’en faire autant que l’apprentie Sentinelle, mais sans succès ; seul Thowind apparut comme l’une des futures Sentinelle potentielles présentes au recrutement. Les autres « vrais » arpenteurs des hautes Spires nr devaient sans doute pas vouloir se déranger dans leurs études (souvent bien importantes, soit dit en passant) et l’on ne pouvait renier leur manque de témérité, mais Thowind, cas à part, aimait l’aventure et appréciait souvent sortir du contexte classique des études aux grimoires ennuyeux ; se tourner vers la pratique utile et ambitieuse lui paraissait indispensable à faire ses preuves. Le manque d’information de base sur leurs étapes, lors de cette quête, devait aussi faire passer l’appel officiel comme une sorte de farce destinée à attirer les nigauds. Rien de très engageant, vu comme cela... Mais Thowind ne voyait bien sûr pas la chose ainsi. De plus, il ne tarda plus à les recevoir, ces informations.

    Les représentants affirmèrent que l’expédition était montée dans le but de retrouver la Dame, disparue quelque part en Gwendalavir. Le choc éprouvé par Thowind ne fut pas des plus violents devant l’annonce, on avait bien réussi à entraver les pouvoirs du Dragon... Mais c’était les Ts’liches, et les Ts’liches n’étaient plus. La puissance du couple Dame-Dragon dépassait l’entendement selon bien des légendes alaviriennes, on avait pourtant réussi à les séparer. Cet imposant enlèvement aurait été réitéré ? Mais par qui, par quoi ? C’est justement la question que se posent les Sentinelles actuelles et l’Empereur en question ; ce haut couple de la culture alavirienne ne devait pas passer à la trappe aussi facilement. La menace, si la Dame avait bel et bien été enlevée, ne serait plus une question d’ancienne civilisation lézard -mante religieuse mais un réel danger pour l’Empire tout entier. La « chose » capable d’exécuter une incarcération aussi titanesque serait considérablement prise en compte par Gwendalavir si elle existait, ainsi la quête prenait une tournure nouvelle : s’assurer de l’importance de la disparition. Une responsabilité capitale où toute nomination de « farce » serait blâmable. Selon les nouvelles (nouvelles qui auraient sensibilisé l’Empereur), c’est un Dragon furibond qui plane au-dessus des peuple de l’Autre Continent, déjà tenu responsable d’un massacre d’Haïnouks innocents. L’intervention et les recherches furent lancées et on dirigea l’enquête vers la Dame. Il fallait savoir si elle avait bien disparu.
    « Kil’ Muirt, avait dit un vieux mathématicien impérial du nom de Naho Nil’ Timurde, vous êtes le seul dessinateur valable de cette mission. Vous partirez seul, de votre côté, comme le feront chaque membre du groupe. Nous garderons un contact et nous opérerons de la suite des évènements au fur et à mesure de votre recherche. Un appel vous sera lancé à l’Arche vers 18h. Vous nous direz alors comment l’enquête aura évolué. »
    Acquiesçant, Thowind ne tarda plus à partir aux bords du Pollimage, le fameux fleuve éternel et reluisant. Et, pendant sept heures durant, il chercha, s’informa, enquêta. Les navigateurs avaient été mis au courant de la disparition de leur « déité protectrice » mais n’en étaient pas angoissés pour autant. Ces gens étaient très apaisés de nature et rien ne semblait les avoir plus inquiétés que la pénurie de poisson du Ier siècle, histoire ancienne ; une quelconque baleine blanche géante en mois, peu leur importait tant que les affaires marchaient et qu’il y avait poissons, amis, tavernes, Pollimage et lac Chen. A dix-huit heures et six minutes, un soleil fier continuant à illuminer les eaux, le jeune dessinateur s’était rendu sur l’Arche, bredouille mais toujours disposé à poursuivre l’expédition. Il attendait surtout ses compagnons de quête et l’appel d’Al-Jeit.
    Appel qui lui parvint bien assez tôt. C’était Sil’ Hargo.

    « Kil’ Muirt ? Thowind Kil’ Muirt ?
    -Oui !
    -Bien, l’appel longue distance fait effet. Vous me comprenez bien ?
    -Pas de problème.
    -Excellent. Alors, quelles nouvelles ?
    -Personne ne semble avoir entendu parler de la Dame depuis un bon bout de temps.
    -Nous nous en serions doutés, Kil’ Muirt...
    -Elle paraît bel et bien disparue mais je ne sais pas comment a avancé les recherches des autres membres et...
    -Oh, il ne tarderont plus à rejoindre l’Arche. Et nous espérons quelques avancées d’ici là.
    -Ah ! voilà qui est intéressant. Et, on fera de notre possible.
    -Tout a été planifié. Vous serez six en tout ; trois Marchombres dont une faëlle, un demi-faël, un frontalier et vous-même. Beaucoup affirment vous connaître et ne sont pas si surpris de vous voir participer à la quête.
    -Ils me connaissent ?
    -Oui, oui... Mais vous ne tarderez plus à prendre connaissance de vos coéquipier.
    -Entendu...
    -Rappelez, Kil’ Muirt. A plus tard.
    -Au revoir."


    Ainsi s’acheva la conversation psychique. Thowind se releva et vit, au loin, des silhouettes se diriger d’un pas décidé vers l’Arche...
    Les choses redevenaient intéressantes.

_________________ Signature_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-oreedepoudlard-rpg.forumactif.com/forum.htm
Lily Tiger
Nos chers Admins
Nos chers Admins
avatar

Nombre de messages : 2169
Age : 23
Race : Humaine
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans à présent
Don: La greffe : des griffes d’argents à la place de mes ongles ...

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 27 Mar - 17:26

Une jeune femme à l’habit noir slalomait entre les personnes de la bien connue Al-Jeit. Sa grâce de sa démarche, son agilité et sa rapidité de déplacement, son habituel regard serein mais déterminé et ce sourire détendu presque narquois. Une Marchombre que quelques passants non occupés par leurs courses regardaient avec des yeux étonnés et des bouches grandes ouvertes, surtout quand elle avait prit appui sur un poteau pour éviter un géant et avait fait un saut avant de continuer tranquillement son chemin. Lily Tiger ne voulait pas qu’on la regarde, qu’on la remarque : elle n’était pas un spectacle pour amuser la galerie. Heureusement pour elle, ces curieux changeaient rapidement de cible et elle pouvait continuer sereinement.

Elle arriva bientôt au Palais Imperial, bâtisse déjà vue et admirée mais toujours aussi resplendissante. Elle remarquait une queue sortant d’un côté du bâtiment et s’approcha, laissant faire sa curiosité. Elle remarqua un gamin et l’interpela gentiment en se mettant à sa hauteur :


- Hé petit !

- Ze suis pas petit !
- Oui tu es déjà grand donc tu dois savoir pourquoi ces gens font cette queue ?
- C’est pour la Madame et son Dragon … Il r'cherche des gens …
- La Madame ? La Dame et le Dragon … Mais qu'est ce qui se passe exactement ?
- Y a la Madame qui s’est fait enlevée et le Dragon, il est pas content du tout !
- Je vois ... Merci pet.. mon grand.


Lily ne voulait pas aller à la réunion des Marchombres pour la bonne et simple raison qu’il y aurait Say Mil’ Nec, un homme qui se prend pour un Marchombre et que Lily soupçonne de travailler avec des Mercenaires. Mais vous allez me demander pourquoi justement, elle ne va pas le surveiller ? Et bien tout simplement car il se mefit d’elle et qu’elle a demandé à son vieil ami Déann de le surveiller (avec discrétion comme toujours) Mil’ Nec. Bref, elle avait la liberté de s’embarquer dans n’importe quoi et d’ailleurs, pensait refaire un tour avec les Itinérants en souvenir de feu Fye …

Elle s’ajouta donc à la queue, l’air de rien et commença à observer les autres participants. Des hommes aux armes peut-être tranchantes mais neuves, des nouveaux venus déterminés mais où l’on ne sentait aucune expérience, des femmes dessinatrices qui se vantaient de faire apparaître une pièce ou une carte, des tours de passe-passe enfantins. Mais Lily qui commençait à se demander pourquoi elle s’était mis à côté de ce genre de personne remarqua quelque personne intéressantes et se dit qu’elle se devait de rester, au moins pour occuper le reste de son après midi.

Un certain Naïvè Sil’ Hargo testaient les Dessinateurs et les Marchombres. Ce test fut le premier et sûrement le dernier où Lily accepta de dire qu’elle était Marchombre mais dans le fond, elle savait que Sil’Hargo savait donc … Elle dut passer un parcours follement amusant ou du moins pour elle : des lames et des poids tombant, coupant, écorchant mais que la jeune fille âgé de presque 18 ans passa avec un grand sourire qui attira des regards étranges dans l’assistance. Elle dut ensuite faire face à « seulement » cinq personnes dont trois armés de hache, épée à deux tranchants et lame double mais il ne faut pas croire que les deux autres furent les premiers à tomber. Sûrement des Frontaliers, ils donnèrent plus de fil à retorde que les trois autres mais sa ruse et sa rapidité les firent faiblirent assez pour qu’elle les mette à terre … même pour peu de temps. Elle dut ensuite attraper des objets créer à partir de dessin pendant que le Dessinateur d’origine (Sil’ Hargo encore) lui parlait dans sa tête pour la déconcentrer. Elle trouvait ça très drôle car elle lui parlait tranquillement de la pluie et du beau temps et rattrapait les dessins sans problèmes avant qu’ils ne disparaissent une fois touché.

Sil’Hargo dut se rendre à l’évidence et l’accepta pour cette quête. Il lui parla ensuite du premier membre déjà inscrit : Thowind Kil’ Muirt, un dessinateur de l’Académie que Lily connaissait bien pour son talent remarquable. Le vieux Dessinateur lui expliqua qu’il était, oh étrange ! Au lac Chen … pour la Dame c’est un peu normal dans le fond. Elle devait elle aussi y aller et ils devaient se rejoindre là-bas.

Elle y alla grâce à un Dessinateur qui voulait que cela se passe en vitesse et qui l’embarqua de force alors qu’elle n’aimait pas du tout les Pas sur le côté, trop instable, peu sûr … selon elle. Elle partit donc (après avoir donné un grand coup bien placé au Dessinateur qui l’avait serré contre lui pour la transporter) vers le village près du Lac Chen pour chercher des informations. Elle demanda aux gens qui ne savaient pas grands-choses mais elle savait que toute information était importante. Quelques villageois avaient remarqués l’absence de la Dame mais ne la voyant pas tout le temps, il n’était pas sûr de leur information.

Elle sortait d’une auberge et se dirigea vers l’Arche où, d’après ce qu’elle avait compris, le rendez-vous se tenait. Elle allait tranquillement quand elle vu une Marchombre devant elle, elle le sentait. C’était aussi une faëlle aussi et Lily la connaissait pour l’avoir déjà aperçu : Eryndel Lùvalan. Elle s’approcha et se mit à côté d’elle, admirant aussi le Lac avec un sourire de plénitude :


- L’infini beauté de la nature ne peut jamais être totalement admiré, n’est ce pas ?

[Désolé d'avoir un peu prit ton perso Ery mais c'est à toi ^^]

_________________ Signature_________________

"La voie des marchombres est l'harmonie. Leurs compétences ne reposent sur aucun Don tombé du ciel et ils n'ont donc aucune limite." d'Ellundril Chariakin.

Nous sommes au bord du gouffre, avançons donc avec résolution.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuen-majutsu.forumactif.com/index.htm
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Lun 29 Mar - 19:59

Le Pollimage déroulait son cours étincelant sous les yeux songeurs d'une faëlle aux cheveux cuivrés, aux yeux d'un vert de jade magnifique. Elle tourna la tête vers l'horizon, où la berge du fleuve ne paraissait qu'une fine ligne à peine perceptible, et sourit pour elle-même.
La quête pour laquelle elle s'était engagée promettait d'être intéressante...

Eryndel en avait entendu parler par hasard, sur la route d'Al-Jeit. Elle venait de parcourir de nombreuses lieues en compagnie de feux Cuian et Kaël. Cette aventure l'avait marquée profondément et avait suscité un véritable bouleversement en elle. L'étincelle narquoise qui animait autrefois ses prunelles avait fait place à une tout autre expression : au lieu d'être stoppés par le mur de la moquerie, les regard qui risquaient de s'y plonger n'en sortaient pas indemnes ; ses pupilles étaient devenus deux puits sans fond, et ses iris vert pâle, qui semblaient receler parfois une once de mélancolie, paraissaient vous mettre l'âme à nu sans effort. Elle avait muri...
Quoi qu'il en fût, en errant sur les routes, elle était parvenue aux environs d'Al Jeit. En approchant de l'Arche, elle avait croisé des voyageurs qui lui avaient parlé d'une quête concernant le Dragon et la Dame - rien que cela !
Intriguée, elle avait décidé de s'y joindre. Elle avait accompli les tests sans affectation, avec sobriété et efficacité, puis s'était rendue aussitôt au point de rendez-vous, car elle préférait attendre la fin du recrutement en méditant et en contemplant le Pollimage plutôt qu'en demeurant enfermée dans la mgnifique cité.

Un bruit léger lui fit tendre l'oreille - un mouvement à peine perceptible... Marchombre ?

Une voix familière se fit entendre :
- L'infinie beauté de la nature ne peut jamais être totalement admirée, n'est-ce pas ?

Marchombrre, décidément... Eryndel esquissa un sourire et tourna la tête vers Lily Tiger.

- L'admirer tout entière est impossible, mais s'y perdre, s'y fondre, oublier un instant qui l'on est pour être elle... je ne connais pas d'expérience plus enivrante. Enfin...

Elle se leva et ajouta :
- Ainsi, tu fais partie de l'expédition... Je me demande bien qui d'autre se joindra à nous. Retrouver des visages familiers est toujours plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barahir Til' Ilïen
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Frontalier
Date d'inscription : 07/07/2009

Feuille de personnage
Âge: 35 ans
Don: Manie le sabre comme dieu ^^

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Jeu 8 Avr - 19:37

L'homme faisait face à l'Arche. Grand et musclé il dégageait une aura de puissance. Il avait la peau mat, les cheveux bruns qui flottaient au vent. Ses habits étaient de cuir, l'armure des Frontaliers. L'arc accroché à la selle de son cheval et le sabre à ses épaules, Barahir Til Illïen, Frontalier, admire la magnifique construction. L'Arche semblait être fait d'une seule dalle de diamant, ce qui laissa perplexe le guerrier. Qui avait construit cette arche et surtout comment? Toutes ces questions occupaient l'esprit de Barahir.

Il se rappelai soudain pourquoi il était là, la Dame avait disparue, crustacé géant qui possédait disait-on une grande magie. "Encore une légende" pensa Barahir. L'empereur lui avait dit, à travers la lettre, que la Dame avait une "relation" avec un Dragon. "On va de mieux en mieux..." souffla le Frontalier. Il devait rejoindre la petite communauté ici à l'Arche et communiquer des indices.

"Justement je n'en ai pas..." Soupira Barahir à voix haute.

Il avait cherché plusieurs solution au problème. Peut-être s'était-elle noyée? Impossible car elle vit dans l'eau et n'aurai pas pu être blessée ou assommée vu sa taille et sa magie. Peut-être était-elle tous simplement partie? Alors pourquoi l'empereur s'inquiétait-il?

Il espéra que ses compagnons avaient faits des recherches fructueuses... D'ailleurs il se faisait tard et il décida de trouver une auberge pour la nuit. Il cherchera les autres le lendemain.

il avait aperçut une petite ville en contrebas. Il s'y dirigea. C'était une petite ville de pécheur. Les magasins commençaient à fermer et les rues se vidèrent. Barahir trouva une petite auberge à l'entrée de la ville. Un garçon d'écurie s'occupa de sa monture et le Frontalier lui donna une pièce pour le remercier. L'auberge était pleine mais il restait une chambre. La pièce était petite, un lit, une armoire et un bureau étaient les seuls mobiliers. Barahir posa ses affaires puis retourna manger dans la grande salle.

Le lendemain, Barahir retourna devant l'arche et cette fois il vit les autres membres de l'expédition. Thowind le dessinateur, Eryndel la fael¨ainsi que Lily Tiger la marchombre. Il s'approcha d'eux et leur dit:

-Comment ça va les amis? Encore réunis ensembles, ça devient une habitude.

_________________ Signature_________________



Mort en marche
Efficacité pure
Frontalier


La mort n'est qu'un autre chemin, que nous devons tous prendre. Gandalf, le seigneur des anneaux
Hommage à Pierre Bottero

"Un jour un homme a insulté les frontaliers, on ne l'as plus revus depuis..."


Dernière édition par Barahir Til' Ilïen le Sam 10 Avr - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Ril' Malrha
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 502
Race : Humaine
Date d'inscription : 26/10/2009

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Don: Combat

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Ven 9 Avr - 19:10

    Son plan était parfait. Tout devait être parfait de toute façons.

    L’affiche avait été placardée dans à peu près tout Al-Jeit et comme par hasard, Narcissa en avait lu une. Le plan s’était tout de suite mit à germer dans son esprit de Mercenaire du Chaos et c’est comme cela qu’elle allait procéder :
    Elle allait se passer pour une Marchombre à la recherche d’une quête périlleuse et allait suivre ses participants en attendant sagement que ses « valeureux » compagnons découvrent le Couple Céleste, ainsi nommé par la puissance qui unit la Dame et son Héros, le Dragon. Ensuite, elle demandera au Dessinateur le plus puissant de faire un dessin assez haut dans les Spires pour qu’il soit suffisamment entendu par les Maîtres Mentaï de la Cité du Chaos qui attendront le moment propice pour accourir avec une armée de mercenaires capable d’abattre dix guerriers de la Légion Noire en un rien de temps ! Exploit à la limite de l’impossible, selon elle. Le seul petit problème, c’est que il y avait marqué sur les affiches :

    « Nous recherchons des volontaires aventureux et talentueux »

    Or, il y avait des personnes aventureuses et talentueuses parmi les alaviriens héroïques que Narcissa ne connaissait que trop bien. La Sentinelle Thowind Kil’ Muirt, par exemple. Il y a aussi plus d’un Marchombre, puissants et indépendants. La liste est sans fin et c’est ce que redoutait la jeune mercenaire. Des aventuriers puissants et libres. Comme ils sont libres, ils pourront lui couper la gorge au moindre moment sans éprouver aucune rancune. Narcissa sortit de ses pensées juste au bon moment. L’Arche s’élevait là, majestueuse et brillante au soleil couchant. Trois personnes se tenaient là et semblaient attendre quelque chose. Elle en déduit que c’étaient les personnes qui participaient à la quête et elle grimaça en apercevant les fines silhouettes de deux Marchombres apparentes, au bord du Pollimage. Deuxième grimace, plus accentuée cette fois, en découvrant le corps souple et svelte de Thowind Kil’ Muirt, tout en haut de l’Arche. Et elle ne reconnut pas la troisième personne. De taille moyenne, le corps recouvert d’un élégant habit de cuir. Frontalier.
    Narcissa accéléra le pas et arriva rapidement près des deux guerrières.

    « Bonsoir messieurs dames, est-ce bien ici que se retrouvent les participants à la quête du Couple Céleste ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elandili
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 25
Race : demi-faël
Date d'inscription : 26/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Don: Concerne les arbres passeurs

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Ven 9 Avr - 21:09

Elandili était retourné en pays Faël en quittant Al-Jeit dans le but de s’unir pour l’éternité avec Ithil, sa promise.
La fête avait été magnifique, inoubliable.
Par la suite, ils avaient vécu des instants magiques, qui malheureusement devaient s’avérer éphémères.

Lors d’un trajet en direction d’Al-Jeit, le demi Faël tomba sur une affiche placardée sur un mur du palais, annonçant une quête consistant à aller retrouver la Dame, qui aurait disparue. Son héros le Dragon ferai des ravages sur l’autre continent.

Les Faëls connaissent quelques légendes sur la Dame, créature marine bienveillante qui posséderai d’immenses pouvoirs, et sur son compagnon le Dragon.

Cette quête avait l’air capitale pour Gwendalavir, en effet, les gens paraissaient plus agités que d’habitudes, et il y avait plusieurs rumeurs sur la culpabilité des mercenaires dans cette histoire.

Intrigué et attiré par cette aventure, il participa aux tests dans le but de se joindre à cette quête. De nombreux aventurier étaient intéressés, avide de gloire et de richesses, mais à ce qu’on disait, bien peu étaient sélectionnés.

Il réussi les tests, et il fut mandé de se joindre aux autres personnes au niveau de l’Arche.
En premier lieu il rentra dans sa demeure, afin d’annoncer à Ithil sa décision et le but de la quête.
A peine réunis ils durent se quitter, mais El lui avait confié le secret des arbres passeurs, ainsi, Ithil mènera des recherches le long de la cote Faëlle et ils se rejoindront le plus souvent possible, dans la maison sylvestre à une heure précise.
Le lendemain le jeune Faël partit, voyageant léger, des vêtements de cuir, son arc, ses flèches et ses dagues habituelles.

Il avait choisi de participer à cette mission dans aucun but d’enrichissement, sinon spirituel ; mais il avait en tête un autre dessein : l’affiche mentionnait des Marchombres, il avait enfin le moyen de découvrir le sens de ce mot, d’en apprendre plus sur son père.


Il ne savait pas ou se situait l’Arche, et il choisit au hasard un arbre à partir duquel il rejoindrait le fleuve.
En sortant par un charme bleu, il arriva sur un espace verdoyant, avec en son centre, une petite élévation, un tertre ; en son centre une simple planche d’écorce ou il était inscrit :

« Douleur infinie de celui qui reste
Pâle reflet de l’infini voyage
Qui attend celui qui part »


Ces quelques mots le transpercèrent, il visualisait tellement cette douleur, la souffrance de l’être qui l’avait inscrit ; il versa une larme. C’est exactement ce qu’il ressentirai si il perdait Ithil.
Ces mots s’ancrèrent dans sa mémoire, et c’est avec un grand désespoir dans l’âme qu’il parvint a trouver l’Arche, après avoir finalement rejoint la capitale et remonté le fleuve depuis son embouchure ; sans rien découvrir de la Dame.


Il arriva devant l’Arche, et ce fut comme une apparition :
Le soleil à l’ouest rendait la structure translucide de ce pont de diamant opalescent, rempli de reflets d’or.
El fut émerveillé devant cette personnification de la perfection, devenu réalité, ce n’est qu’en s’approchant qu’il aperçut des silhouettes, certaines familières.
Il ne le savait pas encore, mais il était le dernier arrivé.
Les membres de cette quête s’étaient réunis par petits groupes disparates.
El s’avança vers le premier qu’il trouva, c'est-à-dire celui formé par Eryndel, redoutable guerrière Faëlle rencontré a la capitale en même temps que deux autres membres de l’expédition situés plus loin, a savoir Thowind et maître Barahir.

Eryndel avait l’air de discuter avec deux jeunes femmes que le Faël ne connaissaient pas.
Il les salua et se présenta amicalement :
-Bonjour, dit-il tout sourire, je m’appelle Elandili, mais appelez moi El. Salut Eryn, j’espère que tu as pensé à prendre un arc cette fois! (Il lui tendait une perche si elle voulait commencer une joute vocale.)

El se demandait combien d’autres membres allaient venir avec eux.

La vision de l’Arche lui avait fait presque oublier le choc qu’il avait reçu en découvrant le poème.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thowind Kil' Muirt
Nos chers Modos
Nos chers Modos
avatar

Nombre de messages : 1403
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Sentinelle
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Don: Dessin

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Mer 11 Aoû - 21:27

[ La quête est ouverte à quiconque souhaite y participer ! Nous ne sommes pas encore partis pour le Nouveau Continent. Prenez juste le soin de vous inscrire dans la rubrique correspondante Wink ]

[ Aussi ; en attendant un retour incertain de notre chère Eryndel, je me verrai dans l’obligation de jouer son personnage en tant que PNJ. (au lieu de l’envoyer valser comme j’ai pu précédemment le proposer) ]

[ + un rappel d’une règle de confort en rp de groupe ICI ]

    Les compagnons de route de Thowind approchaient, chacun à leur rythme, choisissant de discuter entre eux quelques minutes avant de monter sur l’Arche, fabuleuse passerelle des Temps anciens. Lorsqu’ils se décidèrent à gravir les marches de diamant scintillantes, notre pré-Sentinelle plissa les yeux et parvint à reconnaître certains d’entre eux, fasciné : le grand Barahir Til’ Ilïen, l’un des plus grands frontaliers de tous les temps, lui ayant appris plus d’une facette de l’art du combat à l’épée, suivi de près par l’intrigant Elandili, le demi-faël fier et précis en grande rivalité amicale avec Eryndel Lùvalan, la sage faëlle à la langue toujours bien perchée mais au talent tout aussi redoutable, présente elle aussi ! Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reconnut Lily Tiger, sa précieuse compagne d’armes de cette ancienne aventure au Désert des Murmures, suivie de près d’une jeune fille aux purs cheveux blancs qui lui rappelait étrangement quelqu’un mais dont le nom lui échappait... Dans une autre vie, peut-être.
    Peu importait à Thowind, finalement, qu’il la connaisse ou non, cette demoiselle vêtue sombrement. Il prendrait le temps de savoir quelle genre de personne elle était.
    Et, dès que la petite troupe eût enfin gravi le sommet de l’Arche, notre pré-Sentinelle s’empressa de la saluer d’une grande exclamation de joie.

    « Par le sang des Figés ! Quelle surprise ! Nous devons posséder une partie du corps qui nous aimante et qui nous relie pour que nous nous retrouvions si souvent lors de ces quêtes.
    - Thowind Kil’ Muirt ! lui répondit joyeusement Eryndel. J’ai eu vent de tes progrès, alors que je ne m’intéressait pas plus que cela à ta progression. Je vois que cette fois, tu ne te caches plus derrière ce cher Barahir en attendant une leçon de maniement de sabre !
    - On peut dire cela comme ça, lui accorda l’apprenti bretteur avec un sourire, en remarquant cependant que ses compagnons avaient encore une image de lui assez pitoyable en tête. Je pense avoir mûr quelque peu. »
    Il se jura de régler son petit problème d'étiquette très porchainement et, sans plus attendre, il entreprit d’introduire clairement la situation.

    « Très chers compagnons, je suis très heureux de vous voir réunis aujourd’hui autour de moi, sur l’éblouissante Arche des anciens Dessnateurs, et je suis ravi de voir que vous avez tous passé les tests avec succès, que je vous connaisse bien ou très peu ! Je pense que vous connaissez tous la raison exacte de ce rassemblement. »

    Thowind reprit rapidement son souffle, laissant le temps à quelqu’un de répondre, s’il y avait un quelqu’un qui souhaitait répondre. Notre Sentinelle était tout de même quelque peu intimidée par le grand nombre de gens qui l’écoutaient avec attention ; il voulait bien équilibrer ses paroles pour ne pas s’attirer le ridicule en se lançant dans un monologue. Aussi, dès qu’il se sentit prêt, il reprit :

    « Oui, nous sommes ici pour trouver un moyen de savoir si la grande Dame, créature marine et dessinatrice hautement puissante, a bel et bien disparue, comme le supposent les scientifiques et les autorités d’Al-Jeit au vu du comportement du Dragon, le Héros de la Dame, dans l’Autre Continent. De mon côté, j’ai cherché toute la journée le moindre indice pouvant de près ou de loin nous mettre sur une piste à ce sujet, mais les Navigateurs et les autorités d’Al-Chen semblent bien indifférents à l’absence providentielle de la Dame. Qu’en est-il pour vous ? Avez-vous trouvé quelque chose ? »



[ Petite remarque : c’est très court mais cela me semble tout de même suffisant, nous n’avons pas besoin d’en faire des tonnes à ce stade, le principal est de faire progresser la quête (même si je vous fait noter qu’il faut impérativement respecter la limite des 12 lignes ^^) ]

_________________ Signature_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-oreedepoudlard-rpg.forumactif.com/forum.htm
Selena Gwenn
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 21
Race : Humaine
Guilde : Dessinateurs
Date d'inscription : 04/09/2009

Feuille de personnage
Âge:
Don: Dessin

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 28 Aoû - 15:28

Trois mois. Cela faisait déjà trois mois que sa vie avait basculé une nouvelle fois. Trois mois qu’elle vivait à Al-Jeit. Il y a trois mois, donc, elle et Thowind avaient quitté la forêt Ombreuse grâce à un pas sur le côté. Le jeune bretteur avait réussi l’exploit d’abattre le Ts’lich, sauvant la vie de son amie et probablement la sienne par la même occasion. C’est suite à ce fâcheux épisode qu’ils décidèrent d’abandonner la petite cabane de Selena, qui lui avait servi de foyer deux années durant, été comme hiver. Elle n’avait pas eu l’occasion de regretter cette vie pratiquement à la belle étoile, l’Académie des Dessinateurs lui prenant tout son temps. Thowind, de son côté, avait repris son entrainement de bretteur, ce qui leurs laissait assez peu de temps pour se voir. Mais qu’importe, les moments qu’ils passaient ensemble n’en étaient que plus beaux. Le garçon se faisait un plaisir de lui faire découvrir les merveilles de la capitale, l’emmenant dîner dans un restaurant perché sur un éperon rocheux, ou bien échanger un baiser avec elle en haut d’une tour, lui donnant l’impression qu’a eux deux, ils pourraient refaire le monde. Pour parfaire encore un peu plus ce tableau, un bébé viendrait bientôt égailler la maison des Kil’Muirt. Le futur papa n’était pas encore au courant, mais cela ne saurait tarder….Un petit détail sombre était récemment venu ce glisser dans cette vie presque trop parfaite : le départ de Thowind pour l’Autre Continent, sous prétexte d’une quête, la recherche de la Dame, qui semblait-il avait disparu. Après plusieurs journées passées à peser le pour et le contre de ce qu’elle prévoyait de faire, elle prit sa décision : elle allait accompagner Thowind dans sa quête. Elle en profiterait pour lui annoncer son futur statut de père, avant que l’arrondi qui se formait doucement sous sons ventre ne la trahisse.
Le départ était prévu pour le lendemain, elle passa donc la soirée à préparer ses affaires pour le voyage : des habits, un petit nécessaire de toilette, et c’était tout. Elle avait bien entendu passé les sélections pour faire partie de la Quête en cachète de son compagnon, qui lui les avait réussi avec une facilité déconcertante. De son côté, Selena les avait réussies, mais moins aisément que lui. L’important restant qu’elle fasse partie de l’expédition, elle avait fait taire son ego vexé d’avoir été moins douée que Thowind. Elle passa la nuit à jouer à cache-cache avec le sommeil. Elle finit par triompher, fut réveillée le matin par son compagnon qui se préparait. C’est maintenant que venait l’étape la plus difficile. Partir sans se faire remarquer de lui. Elle se leva à son tour, avala un rapide petit-déjeuner, fit sa toilette et s’habilla. Son compagnon paraissait assez triste de la laisser seule, mais il avait tellement hâte de partir à la conquête de Gwendalavir que les « adieux » furent brefs. Elle attendit environ un quart d’heure avant de se mettre en route, vêtue d’une tunique en lin resserrée à la taille par une lanière en cuir. Sa sacoche contenant toutes ses affaires se balançait doucement au rythme de ses pas, produisant un bruit sourd à chaque fois qu’elle heurtait sa cuisse. Quand elle se rapprocha de la place du départ, elle se fit plus prudente, sans pour autant raser les murs ; elle avait depuis longtemps compris qu’une démarche assurée était bien plus efficace pour se fondre dans la foule qu’une allure de voleur. Arrivée sur l’esplanade, elle s’adossa à un arbre, et écouta, fermant les yeux pour mieux se concentrer. La voix de Thowind lui parvint, joyeuse. Il discutait avec une inconnue. Puis il haussa le ton, s’adressant à tout son public. « Très chers compagnons, je suis très heureux de vous voir réunis aujourd’hui autour de moi, sur l’éblouissante Arche des anciens Dessnateurs, et je suis ravi de voir que vous avez tous passé les tests avec succès, que je vous connaisse bien ou très peu ! Je pense que vous connaissez tous la raison exacte de ce rassemblement. » Il reprit brièvement son souffle, puis poursuivit : « Oui, nous sommes ici pour trouver un moyen de savoir si la grande Dame, créature marine et dessinatrice hautement puissante, a bel et bien disparue, comme le supposent les scientifiques et les autorités d’Al-Jeit au vu du comportement du Dragon, le Héros de la Dame, dans l’Autre Continent. De mon côté, j’ai cherché toute la journée le moindre indice pouvant de près ou de loin nous mettre sur une piste à ce sujet, mais les Navigateurs et les autorités d’Al-Chen semblent bien indifférents à l’absence providentielle de la Dame. Qu’en est-il pour vous ? Avez-vous trouvé quelque chose ? » Il est vrai que si Selena avait décidé de participer à cette quête, c’était surtout pour suivre Thowind. Aussi n’avait-elle pas fait énormément de recherches. Bon, pas de recherches du tout en fait… Lorsqu’elle ouvrit les yeux, un homme, plutôt âgé, se tenait à côté d’elle.


[Je ne sais pas ou j'ai trouvé l'inspiration d'écrire un truc aussi long, mais ne vous attendez pas à avoir ces 50 lignes la prochaine fois hein ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 28 Aoû - 18:38

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu’Aristide consenti à sortir dehors. Malgré le beau ciel bleu et le soleil dont les rayons chauffés agréablement, le vieux marchombre avait décidais de fainéanter. Profitant du calme de sa petite maison et de son douillet lit, Aristide fût cependant sortit du lit par un fort courant d’air. Dans un grognement, Aristide entreprit de se recoucher. Se fût sans conter sur sont vieil ami le vent. Une nouvelle brise plus violente cette fois-ci, fit s’envoler sa couette. Dans un profond soupir, Aristide abdiqua. Il se leva et alla doucement vers la fenêtre. Il ouvra en grande cette dernière et pris une grande bouffé d’air. Une bouffé d’air frais, avec cette arrière goût de iode du à la mer proche.

Tandis qu’Aristide était en train de faire le plein d’air frais, réveillant lentement sont vieux corps, une nouvelle brise souffla sur le vieil homme. Une brise simple, légère et délicate. Pour mieux la saisir et l’apprécier, Aristide ferma les yeux et plongea à corps perdu dans le méandre des sentiments apporté par la brise. Soudain, Aristide ouvrit les yeux. Sont regard était lointains mais on pouvait y lire une détermination nouvelle.

- Pourquoi pas… Dit le vieil homme apparemment pour lui même.

Il resta encore à la fenêtre quelques minutes, appréciant les doux rayons du soleil, ne se lassant pas de regarder les vagues venir se briser sur la falaise proche. Admirant les oiseaux dans leur incroyable balai. Enfin, après de longues minutes de silence et un énième sourire au ciel, Aristide se décida à refermer sa fenêtre. Il se dirigea vers une commode à l’opposé de cette dernière et entreprit de choisir ces vêtements. Des vêtements de cuir souple bien entendu. Ils étaient les seuls vêtements qu’Aristide supportait convenablement. Son choix se porta sur une tenue de cuir marron clair quasiment neuve. Offerte par son fils il y a peut de temps. Aristide enfin muni de sa future tenue, partir par la seule porte de la chambre pour arriver dans un petit couloir sombre au bout duquel se trouver un escalier plonger dans la lumière. Aristide n’alla pas jusqu’à l’escalier. Il ouvrit l’une des deux autres portes du couloir. Cette dernière menait à la salle de bain. Après un bon quart d’heure à se laver, coiffer et habiller comme une jeune mariée, Aristide descendit l’escalier qui donner sur une pièce de forte bel taille qui servait aussi bien de salle à manger que de cuisine ou même de salon. Après un rapide déjeuner composé entre autre de viande de siffleur séché et d’un bon verre de vin d’Al-Vor, Aristide attrapa sa cape de voyage. Une grande cape noire qui couvrait l’intégralité de son corps. Aristide jeta un dernier coup d’œil sur sa maison avant de fermer sa porte et de commencer son voyage.

Un voyage qu’Aristide n’avait pas prévu. Un voyage dont il ne connaissait rien, ni les participant, ni la cause. Il s’agissait là simplement d’une proposition de son vieil ami…
Une sensation prenante qu’il lui avait apportée. Se rendre à l’arche. Le voyage dura quasiment deux semaines pleines. Deux semaines durant lesquelles Aristide du apprendre à refaire fonctionner ces muscle. D’abord ces cuisse et mollet, puis les muscle de son dos et ainsi de suite. Grimpant lorsque cela était nécessaire, nageant lorsqu’il le fallait. Aristide ne se laissa décourager d’aucune manière par quoi que se soit. Seul une attaque de brigand le plongea dans un dilemme comme il ne les aimait pas. Que devait il faire. Après réflexion et observation, Aristide aidait de ces « amies » prit congé des brigands sans qu’aucun mal ne leur soit fait. Il s’agissait certes de brigand sans foi ni lois qui n’hésiteraient pas à tuer, mais Aristide avait toujours détestait se battre et encore plus apporter la mort. Enfin, un jour, Aristide arriva en vu de l’arche. Objet magnifique, témoins du pouvoir des hommes. Un objet qui à l’inverse de ces créateurs était parfait, ne possédait aucun défaut. * Un objet bien fade * pensa Aristide. Certes l’objet était magnifique, mais après quelques minutes d’observation, la perfection de cette beauté sans nom provoquait chez Aristide un sentiment de mal aise. Le monde n’était pas fait pour accepter la perfection. Et cette réaction pour aussi bel quel soit déroge à la règle. Au final, elle gâche un paysage d’un naturel magnifique tout come son manque d’imperfection empêche de l’apprécier à sa juste valeur.

Pendant qu’Aristide se désintéresser de l’arche, un mouvement l’attira. Enfin, se fût la sensation apporté par le mouvement plus que le mouvement lui même qui interpella Aristide. Un homme venait d’apparaître subitement devant ces yeux. * Sans doute un pas sur le côté * pensa Aristide.

Au bout d’un certain temps, l’homme se dirigea vers un petit attroupement d’homme et de femme. Dont la plus part devait sans doute se connaître. Aristide allait se diriger vers ces derniers, convaincu que la suite du voyage se déroulerait avec eux, lorsque un brin d’herbe portait par le vent vint jouait avec le bout du nez d’Aristide, obligeant ce dernier à détourner la tête et d’apercevoir une jeune fille d’apparence banale qui épié le groupe vers lequel Aristide se dirigeait. Après un sourire envers le ciel, Aristide bifurqua. Il approcha de sa traditionnel démarche souple et silencieux de la jeune fille. Cette dernière le remarqua uniquement lorsqu’elle se retourna vers lui. Elle parut assez surprise. Aristide lui offrir un sourire amical en accord avec la gentillesse qui se dégager de ces yeux.

- Bonjour jeune fille, si je puis me permettre, ne faite pas se à quoi se pense. Ils refuseront.

Aristide se redressa et regarda pendant quelques secondes le petit groupe proche d’eux avant de poursuivre :

- Si tu le souhaites, je te propose que nous voyagions ensemble.

La jeune fille qui semblait vouloir répondre fût interrompue par Aristide.

- Je suis un marchombre, je me prénomme Aristide.

La jeune fille parut surprise mais se repris vite pour poser une seconde question à Aristide mais celui-ci la coupa encore une fois avant :

- Bien sur, nous voyagerons dans le même sens que le petit groupe là bas. Mais pour leur au vus de leur tête, il vaut mieux éviter d’aller les déranger. Patience et la mère de sagesse ma chère.

Aristide termina sa phrase par un sourire éclatant. Un sourire pétillant de vie et de malice. Un sourire des plus amical. Enfin, alors que la jeune fille semblait en pleine réflexion, Aristide reprit :

- Es-tu prête à faire un petit bout de voyage avec moi ?

Un voyage dont Aristide ne connaissait ni la destination ni le sujet. Un voyage vers l’inconnu pour lui. Mais ceux-ci, il ne le dit pas à la jeune fille. Il préférait attendre sa réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Selena Gwenn
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 21
Race : Humaine
Guilde : Dessinateurs
Date d'inscription : 04/09/2009

Feuille de personnage
Âge:
Don: Dessin

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Dim 5 Sep - 21:22

[Zut, zut, zut ! Plus d'une semaine que je devais répondre, je m'excuse 30 milliards de fois, Oril tu aura le droit de me taper, Thowind je te laisserais le droit de garde si on divorce... bref, ne m'égorgez pas, s'il vous plait ^^ C'est juste que j'étais un peu occupée, et avec la rentrée et tout ça... oui je sais c'est une excuse pourrie, mais bref. Je m'efforcerais de répondre dans la semaine, je ne vous oublie pas hein !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Ril' Malrha
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 502
Race : Humaine
Date d'inscription : 26/10/2009

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Don: Combat

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Dim 31 Oct - 12:06

    Narcissa observa la scène avec un certain intérêt. Puis, elle se racla la gorge, ce qui eut pour effet le silence et l’attention des aventuriers en pleines retrouvailles :

      « Votre attention, s’il vous plaît. J’ai intercepté des informations cruciales pour cette périlleuse quête. Malheureusement pour moi, je ne puis vous dire par quel moyen j’ai obtenu ces informations. Un raz-de-marée, qui nous a fait penser que l’objet de cette quête essayât de se délivrer, a été localisé dans l’Est de Gwendalavir, ce qui à causé de nombreux morts et une ou deux villes nécrosées. Il est évidemment de notre devoir, nous, bretteurs, dessinateurs, Marchombres et j’en passe, d’aller défaire les liens de la Toute-puissante et de sauver ainsi de très nombreuses personnes. Je demande ainsi à Lily Tiger et Thowind Kil’ Muirt de bien vouloir me rejoindre pour un entretien privé. »

    Suite à ces paroles, Narcissa eut un sourire involontaire. Tout s’était bien passé et sa voix avait été teintée d’une pointe d’assurance, ce qui, à son humble avis, rendait ses paroles plus crédibles. Elle se dirigea vers l’Arche, étincelante au soleil couché, et s’assit sur l’origine de la merveille des Dessinateurs d’antan. Elle attendit quelques secondes qui lui parurent un siècle que les deux jeunes personnes la rejoignent et elle commença à parler, d’une voix qu’elle voulait calme, malgré l’étrange sensation d’excitation en voyant ce bretteur confirmé et cette Marchombre élancée devant elle :

      « Pardonnez-moi si je me trompe, mais je vous considère comme les dirigeants de cette quête. C’est pour cette
      raison que j’ai demandé cet entretien. Je souhaite transmettre les informations considérables à des individus de confiance et de vaillants guerriers, ce qui correspond parfaitement à votre profil. Je vous demande donc de me laisser parler et de ne pas poser d’interrogations avant la fin de mon récit. Des questions sur ce que je viens de dire ?
      »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Tiger
Nos chers Admins
Nos chers Admins
avatar

Nombre de messages : 2169
Age : 23
Race : Humaine
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans à présent
Don: La greffe : des griffes d’argents à la place de mes ongles ...

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Ven 14 Jan - 23:15

/!\ Avis à tous : cette Quête est vraiment intéressante mais comme je suis en train de vider, j'aimerais être sûre qu'elle soit active !

Pour cela je souhaiterais que Thowind -fondateur du sujet- me donne son avis et que je sache exactement qui est encore à ce jour de la partie !

J'attends vos réponses =) ! /!\

_________________ Signature_________________

"La voie des marchombres est l'harmonie. Leurs compétences ne reposent sur aucun Don tombé du ciel et ils n'ont donc aucune limite." d'Ellundril Chariakin.

Nous sommes au bord du gouffre, avançons donc avec résolution.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuen-majutsu.forumactif.com/index.htm
Thowind Kil' Muirt
Nos chers Modos
Nos chers Modos
avatar

Nombre de messages : 1403
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Sentinelle
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Don: Dessin

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 15 Jan - 11:43

L'idée était pourtant sympathique, mais...
Selena, Oril/Aristide, Eryndel, Elendili ne sont plus de ce forum, selon toute vraisemblance...! On ne pourra pas la poursuivre, sauf si on en fait des PNJ's. Ce que, hem... je refuse. -_-
Je propose qu'en attendant, on verrouille le sujet jusqu'à nouvel ordre.

_________________ Signature_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-oreedepoudlard-rpg.forumactif.com/forum.htm
Lily Tiger
Nos chers Admins
Nos chers Admins
avatar

Nombre de messages : 2169
Age : 23
Race : Humaine
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans à présent
Don: La greffe : des griffes d’argents à la place de mes ongles ...

MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   Sam 15 Jan - 15:39

Oki Thow. J'ai pris ton verrouillage en compte.

_________________ Signature_________________

"La voie des marchombres est l'harmonie. Leurs compétences ne reposent sur aucun Don tombé du ciel et ils n'ont donc aucune limite." d'Ellundril Chariakin.

Nous sommes au bord du gouffre, avançons donc avec résolution.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuen-majutsu.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Quête du Couple Céleste (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Quête du Couple Céleste (1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boule et Tessie couple de caniches toy abricot
» Couple sous couverture. Trouée
» Les nominés pour le prix du plus grand couple (fictif ou non
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» [Inutile] Topic des hommes mariés ou en couple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Bienvenue à Gwendalavir ::. :: °Le RPG ~ l'Empire° :: •Al-Jeit• :: •l'Arche•-
Sauter vers: