.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.
/! FORUM FERMÉ /!

Désolé mais vous arrivez trop tard ^^'

Nous espérons refaire un forum similaire, si cela se fait finalement,
nous l'indiquerons en page d'accueil.

Merci de votre compréhension.

.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.

Un monde où vous entrez dans la légende, un monde où vous redevenez vous même .... Dessinateur, Marchombre, Mercenaires du Chaos, Pirates Alines ou même rêveur : qui serez vous ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bienvenue à tous les Alaviriens ! Si vous venez de vous inscrire, présentez vous !
Forum ouverts aux améliorations : venez en parler dans le forum d'Administration =)
La Quête du Couple Céleste est encore d'actualité : venez y répondre =)

Partagez | 
 

 La voie des ombres (2)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: La voie des ombres (2)   Ven 16 Oct - 20:55

Enfin, ils arrivaient en pays faël... Eryndel poussa un soupir de soulagement. Le périple qui les avait mené ici, Kael/Nezerath, Cuian et elle, s'était avéré mouvementé et périlleux ; non pas tant à cause des créatures dangereuses qu'ils avaient affronté en chemin, mais surtout du fait de la présence de deux Nécrarks enragés à ses côtés. Elle n'avait jamais vraiment pu se reposer au cours de ce long trajet, de crainte que Cuian et Kael ne tentassent de lui régler son compte si jamais elle relâchait son attention. Oui, vraiment, ce voyage n'avait pas été de tout repos.
Elle contempla la ligne émeraude qui consituait, à l'horizon, la forêt de Barail.
"Allez, on avance, ordonna-t-elle aux deux autres. Nous devons traverser cette étendue d'arbre au plus tôt."

[désolée, c'est un peu court...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 18 Oct - 22:04

Eryndel s'émerveillait devant cette nature feuillue qu'elle avait depuis longtemps délaissée derrière elle. Il lui aura fallut revenir sur ces lieux pour qu'elle réalise à quel point son environnement originel lui avait manqué. Les longues promenades à l'ombre des arbres, les exercices d'endurance et d'agilité avec ses amis, la lecture des livres adossée à un sol pleureur lors devant un coucher de soleil :

« Tu vois Kael, ça c'est ce que j'appelle un environnement de pure beauté ! Moi je n'habite pas dans une citadelle cachée au fin fond d'une grotte où regorge mille dangers.
- Tu t'attaches à trop de détails physiques et c'est pour cette raison que tu ne peux pas envisager dépasser mes capacités martiales. Ta tête est remplie d'images puériles et inutiles, lorsque je me bats mon esprit est vide et attentif à des détails important que seul un œil exercé et serein peut repérer pour prévoir les attaques de mes adversaires. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 18 Oct - 22:13

La faëlle répliqua, du tac au tac :
"Et c'est parce que tu es incapable de regarder autour de toi quand tu n'es pas en train de te battre que tu t'es fait piéger dans une urne, Nezerath. Nous ne sommes pas en train de livrer un combat. Détends-toi, profite de ce répit ! La vie doit être bien amère pour toi, si tu es incapable d'en goûter les merveilles quand tu en as l'occasion."
Etait-ce de l'incertitude ou du mécontentement qu'Eryndel lisait dans le regard de Kael ? Après réflexion, elle ajouta :
"Ceci dit, ton sens du détail utile en combat ne t'a pas permis de voir que tu me jetais droit sur ce morceau d'urne, quand tu voulais me tuer, dans ton tombeau."

Aucun sourire moqueur, cette fois ; juste un grand sérieux, ce qui était plutôt rare chez elle. Mais ici, sous le couvert émeraude de la forêt, elle se sentait sereine et sûre d'elle. L'ironie était inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Lun 19 Oct - 19:22

Il était calme, très calme... comme cette forêt aux vertes feuilles, tapis mousseux, qui aspiraient au repos et à la tranquilité. Alors qu'à la sortie des chaines du Poll il ne tenait plus en place; et une vague de sadisme, de violence et de meurtre et de soif de sang l'avait plusieurs fois submergés. L'explication en fut fort simple: après plus de 20 ans sans consommer de souffle, sa nouvelle facette avait généré une faim dans son "estomac", qui bien qu'immense, n'avait heureusement pas finis comme celle de Nezarath, après sa sortie de l'urne.
Après l'hors-d'oeuvre Ts'lish, et l'entré qu'était les créatures du laboratoire, il s'était délecté d'une meute de loup du nord, et avait consommer en douceur quelques louvetaux en dessert, terrés au fond de leurs tanière.
Bien que trouvant cela immorale, Eryndel avait du le laisser faire, sachant que son attitude pouvait empirer, et que ce serait la pire chose à leur arrivé chez les siens.
Après cette anecdote sanglante, il était redevenue calme, froid, pas forcément indiférend, mais très sadique...

- ...pas permis de voir que tu me jetais droit sur ce morceau d'urne, quand tu voulais me tuer, dans ton tombeau.

Encore à leurs joutes verbales... il aimait bien Kael, mais chaque fois qu'Eryndel disait quelque chose, elle le commentait, et sa finissait par l'ennuyer à la longue. En plus sa fait deux heures qu'ils marchaient dans la forêt, et son dessin avait repérer des formes humanoïdes aux longues oreilles autour d'e...

- Eryndel ? demanda-t'il d'une voix glaciale.
- Hmm oui?
- Sa fait combien de temps que nous sommes suivit?


....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Lun 19 Oct - 21:07

"Nous sommes surveillés depuis notre entrée dans la forêt, répondit Eryndel en haussant les épaules. C'est normal qu'il s'intéressent à nous... Ils doivent se demander ce que nous faisons ici. Une faëlle et deux nécrarks voyageant de concert, voilà qui est susceptible d'inquiéter n'importe qui."

À vrai dire, elle s'interrogeait sur la réaction de son peuple : les jetteraient-ils en prison, ou les écouteraient-ils avant d'élaborer des conclusions hâtives ?
La marchombre n'était pas plus confiante en son peuple que Cuian et Kael. Elle le connaissait bien ; et elle savait aussi qu'à force de côtoyer les humains, elle s'était imprégnée de leur mode de pensée ; aussi craignait-elle de ne pas comprendre les siens autant qu'autrefois.

Le trio poursuivit son avancée en silence, en affichant un calme serein qu'ils n'éprouvaient pas vraiment. Eryndel, en tout cas, avait beau admirer les environs familiers avec un léger sourire nostalgique, elle ne se sentait pas tranquille. Son osmose avec la nature environnante, au lieu de l'apaiser, renforçait sa vigilance, car elle était d'autant plus consciente des éclaireurs qui les surveillaient. Elle se demanda ce que ressentaient les deux nécrarks à ce moment... Il lui faudrait être vigilante quand les Faëls se découvriraient, après avoir achevé leur manoeuvre d'encerclement : elle ne tenait pas à ce que les pâles créatures sans âme qui l'accompagnaient s'amusent à souiller ces lieux sacrés du sang des siens.
Et les Faëls se rapprochaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Mer 21 Oct - 19:59

Les deux Nécrarks sortirent immédiatement leurs armes de leurs étuis, dans une posture agressive :

« Je vous interdit d'attaquer qui que ce soit vous deux !
- Ah c'est pas vrai ! Pour une fois qu'on pouvait s'amuser...
- Que viens-tu faire ici Eryndel ?
Un faël équipé d'une belle armure de cuir légère, le bras droit dénudé pour éviter de le gêner lorsqu'il bande son arc et un carquois rempli de flèches d'acier accroché dans le dos, s'était adressé à la jeune marchombre sur un ton peu chaleureux pour ces retrouvailles.
- Moi aussi je suis heureuse de te revoir Galadriel.
Comme à son habitude Eryndel ne se démonta pas et afficha une formidable assurance malgré la présence de deux êtres maléfiques à ses côtés.
- Je ne puis pas en dire autant... Que pourrait bien faire une faëlle digne de ce nom en si mauvaise compagnie ?
- Peut-être que ta compagnie n'était pas si agréable pour qu'elle quitte sa forêt natale et devienne une marchombre ?! Intervint Kael.

Sa critique déclencha une vague de chuchotement agacé. Les oreilles pointues se considéraient tous comme étant de loin supérieurs aux autres races et être ainsi remit à sa place par une humaine à la peau blanche ne leur plaisait pas du tout.
- Taits toi Kael ! Si je suis là c'est parce que nous avons un problème que seul vous pourrez m'aider à résoudre et...
- Oui parce que faut pas croire mais qu'est-ce qu'elle est gourde alors ! Si vous êtes tous comme ça, je suis bien étonné que vous soyez encore vivant !
Cuian n'avait pu s'empêcher d'en rajouter une goutte. Maintenant les faëls commençaient sérieusement à s'agiter.
- FERME LA !

Reprit Eryndel plus qu'énervée par le comportement volontairement provocateur des deux humanoïdes à la peau immaculée.
- Quelque chose de grave s'est produit à la citadelle Nécrark. Cet homme, elle désigna Cuian, est un humain aussi respectable qu'Edwin lui même. Mais son corps a été corrompu par les manipulation de cette femme.
Pendant qu'elle parlait Kael s'approcha du faël qui avait prit la parole tout à l'heure et le fixa droit dans les yeux avec un sourire narquois sur les lèvres. L'archer forestier aux longs cheveux blonds ne baissa pas les yeux au contraire, il était évident qu'il semblait à deux doigt de frapper l'assassine possédée.
- Nous avons découvert que seul un rituel spécifique de notre peuple peu lui rendre son âme prisonnière de la pierre qu'il a en sa possession. Je vous en prie aidez nous... Aidez le.
D'un coup Kael cracha au visage du guerrier, toute la petite troupe sortie les armes, en poussant de grands hurlements, insultés par le manque de respect de la femme sans pupille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Mer 21 Oct - 20:49

Le premier réflèxe de Cuian eu été de prendre la fuite le plus rapidement possible; il pénétra dans l'Imagination, mais il se rendit compte alors qu'avec la vivacité d'Eryndel, ses mots l'auraient retenus plus solidement qu'une chaine en acier trempé. Mais il fallait bien faire quelque chose, sinon il pourrait mourir transpercé de part et d'autre par les flèches Faël.
Il sortit alors une corde bien tressé et solide, et se jetta sur Kael. Prise par surprise, elle se débatit vainement, et se retrouva rapidement ligoté et plaquer sur le ventre.

- NON MAIS ON PEUT SAVOIR A QUOI TU JOUES !? ragea-t'elle.
- Désolé cocote, mais si on venait à mourir, tu serais la seul qui s'en sortirait. Alors tien toi tranquille, s'il te plait, sinon je te bayonne en prime.
- Crétin ! Tu as vraiment l'air de vouloir récuperer ton âme on dirait!

Un sourire débordant de conspiration s'étira sur les lèvres de Cuian, et dessinant un canale de vent d'où le son ne pouvait entrer ou sortir que par les éxtremités, il envoya un murmure à la Necrark:

- Ne t'inquiète pas, au moment voulu, je mettrais mon plan à éxécution.

Autour d'eux, le silence s'était fait, suite à la réaction première du guerrier à la coiffe de sang. Se relevant, il tira sur le bout de la corde, relevant sans ménagement Kael, et tandis le lien au Faël qui s'était fait déshonnoré. Et en esquissant un sourire à pleine dent, emprunt de le même démence qui irradiait de ses yeux, il lui dit:

- Elle vous a causé des torts? Alors je vous la confie, mais ne l'abimez pas trop j'en ai encore besoin.
Tien au faite Eryndel, tu as l'intention de rester planter là ou quoi ? On croirait que tu cherches à t'enraciner à nouveau !

C'était limite si elle n'avait pas dégainé ses dagues...

[houlà, je vais arrêter les radios humoristiques un moment x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Ven 23 Oct - 21:14

La marchombre jeta un regard assassin à Cuian - si elle avait pu le foudroyer sur place, elle l'aurait fait. Se maîtrisant à grand-peine, elle conclut son explication en demandant aux faëls :
"Alors, allez-vous nous aider, oui ou non ?"

Bien entendu, c'est à peine s'ils avaient écouté ce qu'elle disait jusque-là, choqués et indignés par les excentricités démentes ressortant des actes et paroles irrespectueux des nécrarks endiablés. Quand elle posa cette dernière question, avec dans la voix une pointe d'agacement quasi hystérique, les regards qui se tournèrent vers elle étaient peu amène.

"Eryndel... Tu te rends compte de ce que tu amènes ici, avec toi ? Ces deux-là sont un danger permanent.
- Ha ! Tu te trompes, Galadriel, car je...
- Ne m'interromps pas ! ils sont un danger permanent et toi, tu es partie sans permission il y a longtemps, pour adopter une voie indigne de notre race ! "
Eryndel éclata d'un rire insolent.
"Indigne de notre race ! la voie des marchombres ! Fi donc. C'est la voie de la liberté, et rien n'est plus adapté à nos aptitudes naturelles que le métier que je fais aujourd'hui. Il n'y a pas plus noble guilde que celle-ci, croyez-moi, parmi celles que les humains ont eu la bonne idée de créer...
- Pas plus noble, hmm ? et c'est pour cela que tu te promènes avec deux tueurs sans âme ?
- Ces tueurs sans âme, comme tu dis, ont un nom ! Cuian et Kael ! Le premier n'a pas toujourss été sans âme, je l'ai dit peu avant ! Si tu avais écouté au lieu de te laisser distraire par leurs pitreries... Tu vaux moins qu'eux si tu refuses de nous laisser passer pour permettre au dessinateur de guérir ! Eux, au moins, sont capables d'entraide..."

Le faël pâlit sous l'injure, tandis que les arcs pointés sur eux sse tendaient.

"Vous êtes nos prisonniers, dit finalement Galadriel, d'une voix blanche. Eryndel, tu auras à répondre de tes injures devant le conseil. Allons, ajouta-t-il, en avant !"

Ils se mirent en marche. Eryndel fulminait encore. Elle avait peut-être eu tort de s'emporter, mais l'absence de charité et les préjugés des siens la mettait hors d'elle. Après tout, les deux nécrarks lui avaient sauvé la vie face au Ts'liche, et peu importaient les motifs qui les y avaient poussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 1 Nov - 12:47

Halala.... que c'était agréable de voir qu'une bande de plouc se démmenait les quelques neurones commun pour se donner de la contenance. N'empêche il aimerait bien savoir ce que prendra Eryndel devant le conseil Faël; avec un peux de chance, elle sera condamné à mort, ce qui permettra au deux Necrarks de filer en douce. Mais ne rêvons pas trop; les Faëls ne doivent surement pas condamner les gens à morts pour une histoire de quelques insultes; noon ils doivent surement les embrocher de leurs flèches sur place, et vue qu'ils étaient prisonniers, Eryndel devait surement avoir encore un avenir devant elle; sauf bien sur, s'ils interviennent....

La frondaison grossissait au rythme de leurs avancé, les arbres entremêlaient leurs branches aux feuillages épais, ne laissant que quelque interstices pour la lumière du soleil. Malgré l'obscurité naissante, Kael ne semblait pas contente; voir boudeuse. Encore un mystère à éxpliquer...
La forêt était calme et silencieuse; seul de petit bruissementsvenaientgité de temps en temps les buissons et parterres d'où surgissait de temps temps des éclairs brunâtre, qui allaient ensuite se perdre au milieu de la verdure.
Passant devant un arbre bordant le sentier, l'un deux vaint se choir sur l'écorce rugeuse, dévoilant ses petits yeux inquisiteurs, ses deux incisives, ainsi qu'un corps joliment dodu au poils ras et dru.
Le bras de Cuian se tendit en direction du rongeur, et sa main s'ouvrit amicalement, comme s'il invitait le petit animale à s'y loger. Celui-ci fit mine d'avancer, restant prudamment sur ses gardes; soudainement, une lame de verre quitta brusquement la paume du dessinateur; le rongeur se jetta subitement sur le côté, laissant l'arme lui tracer une longue éstafilade sur le flanc. Il émis une série de petit cris en direction de Cuian, et il disparut dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Lun 2 Nov - 21:01

* Ce traître de coupeur de blé a osé me ridiculiser ! Après tout ce que j'ai fait pour lui ! Je l'ai éveillé au monde des Nécrark à ce monde de liberté où ses actes n'ont pas de conséquences ! *

Kael faisait la tête, enchainée comme une vulgaire prisonnière, elle n'appréciait pas du tout ce qu'avait fait Cuian. Un petit cri suraigüe retentit pré d'elle, l'homme à la faux venait de s'en prendre à un petit animal.

* Puéril... *

« C'est à cela que tu gâches le cadeau que je t'ai fait pauvre crétin brouteur de pâquerettes ? J'aurais mieux fait d'offrir ce don à Eryndel... »

Le geste agressif de Cuian et les paroles de Kael entrainèrent tout une série de chuchotements peu discrets au sujet des liens étranges qu'avaient tissées les deux femmes du trio. Après de longues minutes de silence à déambuler sous les cimes d'arbres centenaires, le village faël dessina ses courbes harmonieuses définies par une fortification légère de rondins de bois taillés en pieux haut de quatre mètres. Leur entrée ne passa pas inaperçu, le temps de traverser l'allée centrale, un véritable attroupement les escortés. Le trajet de Kael fut bref, elle se retrouva rapidement face à un imposant bâtiment lourd aux allures sinistres qui tranchaient radicalement avec les couleurs joyeuses des maisonnettes alentours.

* La prison... *

Deux archers l'y emmenèrent sans ménagement et la jetèrent sans plus de douceur dans une cellule au barrots de fer sculptés en de belles formes arrondies évoquant l'éclosion d'une fleur épineuse.

* Bien... Attendons la nuit pour tranquillement me matérialiser dehors... Quoiqu'une petite séries de meurtres nocturnes participerait à répandre ma réputation au delà des frontières. *

Un sourire machiavélique illumina le beau visage blafard de la Nécrark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Mar 3 Nov - 1:04

Cuian frappa un inoffensif rongeur qui, curieux et confiant, était venu à lui. Était-il à ce point égaré par la perte de son âme qu'il pouvait s'amuser avec un acte gratuit aussi monstrueux ? Eryndel allait ouvrir la bouche, s'indigner ouvertement du comportement stupide du dessinateur, mais Kael la devança :
" C'est à cela que tu gâches le cadeau que je t'ai fait pauvre crétin brouteur de pâquerettes ? J'aurais mieux fait d'offrir ce don à Eryndel... "

Surprise, la faëlle eut bien du mal à dissimuler sa confusion : malgré elle, son sourire de façade vacilla légèrement. Trop légèrement, sans doute, pour que quiconque s'en aperçut, mais tout de même... Les murmures suscités chez ses semblables par les paroles acerbes ne lui échappèrent pas, et l'ébranlèrent davantage. Interrogations sur le lien entretenu entre elle et Kael... Doutes, et donc remise en cause sous-jacente de son intégrité, à elle, une marchombre sur la voie de l'Harmonie... Vraiment ? L'Harmonie ? Alors qu'elle se promenait avec des Necrarks, créatures du Chaos, au lieu de les éliminer ?
La jeune femme rejeta ce doute. La raison pour laquelle elle les gardait en vie était légitime, elle le savait et ne la cachait pas. Seulement, peut-être que les Faëls craindraient une autre motivation à sa décision, au vu de l'étrange compliment détourné que lui avait fait la Dame Blanche en critiquant l'attitude de Cuian.

Tandis qu'elle menait cette réflexion, la petite troupe atteignit le village faël d'où venaient les archers qui les avaient débusqués. Le coeur d'Eryndel accéléra son rythme tandis qu'elle sentait une vague d'émotion la submerger. Tout, ici, lui rappelait son enfance... A un carrefour, le groupe se divisa et la Faêlle fut séparée de ses compagnons. Elle les vit entraîner vers un bâtiment dont l'architecture ne cachait pas la fonction de prison. Elle réprima un petit rire moqueur.
*Une prison ne pourra pas retenir ces deux-là...*


Elle-même fut conduite devant les plus sages des Faëls habitant ce village. En entrant dans la demeure harmonieuse, mélange de simplicité et de beauté, où ceux-ci étaient réunis, elle ne put s'empêcher de penser, une fois encore, à des temps reculés. Nul regret, nul nostalgie de ce passé, cependant, n'entrait en ligne de compte - juste un souvenir attendri, ému, de son enfance.
Douceur d'une voix maternelle,
Odeurs de verdure et demeures boisées,
Souvenir d'enfance...


À peine avait-elle senti le poème surgir en elle qu'elle dut se détourner de sa rêverie pour répondre aux questions qu'on lui posait.

"Eryndel, il y a bien longtemps que nous ne t'avions vu. Tu étais partie d'impardonnable manière, sans prévenir personne. Pas même moi, pas même ta propre mère."
La jeune Faëlle regarda avec attention celle qui avait pris la parole : des cheveux auburn encadrant un visage familier, ou brillaient deux yeux d'acier... et cette voix, qui l'avait bercée mainte fois et qui la bouleversait malgré elle... Oui, c'était bien sa mère, toujours aussi belle, qui lui parlait maintenant avec ce ton froid, sévère, qu'elle ne lui avait jamais entendu. Cependant, celle-ci poursuivait :
" Et aujourd'hui, te revoilà. Mais, alors que ces retrouvailles auraient dû réjouir chacun d'entre nous, tu as trouvé le moyen de nous décevoir encore ! Et tu as amené jusqu'à nous deux nécrarks, deux assassins cruels avec qui, pour comble, tu as l'air de bien t'entendre ! Peux-tu me dire pourquoi ?
- Bien sûr, répondit tranquillement Eryndel, du tac au tac.
- Alors, parle ! lança un autre Faël.
- J'ai déjà commencé, Liam. Si tu évitais de m'empêcher de poursuivre, hmm ? Qu'en dis-tu ?"
L'interpellé pâlit face à l'insolence de la machombre.
- Eryndel, tu...
- Suffit ! Laisse-la parler. Nous règlerons cela plus tard, LIam.
- Bon, d'accord, mais qu'elle change d'attitude ! Ta fille mériterait...
- Tais-toi, j'ai dit !"

Liam se tut et Eryndel raconta tout ce qui était advenu depuis son départ de la forêt de Brail - tout en dissimulant néanmoins ce qui concernait l'apprentissage marchombre, l'Ahn-Ju et la greffe. De tels détails ne concernaient pas les non initiés. Plus elle parlait, plus elle mesurait à quel point elle s'était éloignée de son peuple, sans pour autant qu'elle regrettât son parcours. Elle en arriva à conter comment elle avait rencontré la Necrark. Aussitôt, l'atmosphère changea sensiblement, tandis que chacun de ses auditeurs redoublait d'attention ; elle-même prit un soin tout particulier à rapporter ces évènements, choisissant ses mots avec précaution, cherchant à présenter le tout sous un jour favorable à Cuian d'une part, à sa décision d'épargner l'hôtesse de Nezerath d'autre part ; elle donna aux Faëls les mêmes arguments qu'aux étranges Petits rencontrés dans les montagnes, avec une sincérité et une véhémence vibrantes et communicatives. Puis elle expliqua comment le dessinateur avait été piégé, malgré lui, et conclut en ces termes :
"Et c'est pour trouver un moyen de lui rendre son âme que je suis revenue, escortée de ces deux Sans-âme. Je sais que vous ne voyez pas leur présence ici d'un bon oeil, mais rien ni personne ne me fera changer d'avis, ni ne m'empêchera d'accomplir ce pour quoi je suis ici, à palabrer avec vous au lieu de courir le monde et de progresser sur ma voie."

Eryndel se tut, et attendit, silencieuse, les réactions des siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Jeu 5 Nov - 22:05

- Merde...
- Quoi encore !? grogna Kael, visiblement dérangé en pleine séance de conspiration bourré d'éffusion de sang et de bras cassés.
- Le conseil Faël a craqué.
- Que veux-tu dire par là ?
- Je veux dire qu'il faut admettre que cette rouquine est intelligente, même si sa me fait mal de le dire. Elle a persuadé le conseil du bien fondé de ses actes, et en ce moment même, quelques instruits de la société sont dépêchés à la bibliothèque pour rechercher le fichu bouquin du rituel qui me rendra mon âme, et en plus j'ai le regret de t'annoncer qu'elle a retrouvé sa mère.
- Et encore une fin joyeuse... sa se trouve tu l'épouseras quand tu retrouveras ton âme.
- ..... Si tu voulais me mettre en rogne, c'est réussis. Et je crois que je vais commencer par égorger sa mère, pour l'avoir mise au monde.
- Ha ouai? Et comment comptes-tu t'y faire !? Il faudrait déjà pouvoir s'évader avant que l'on nous fasse sortir de prison, et qu'Eryndel nous maitrise!!
- Dis moi, le morceau de l'urne qu'elle garde en tant que pendantif, si elle n'est plus en contact avec, alors les ordres ne marche plus?
- Ouaiii... t'as tout compris radis.
- Alors arrêtes tes sarcasmes et patientes un peux. Tu vas voir.

Cuian s'approcha de la porte en bois qui les tenait enfermé, et plongea dans l'Imagination. Laissant son dessin s'infiltrer dans la sérrure, il matérialisa une clé qui en prit la forme, et après un petit déclic, la porte s'ouvrit, libérant l'ouverture.

- Pas mal hein ?
- J'ai fallis m'endormir.
- Tu as encore le droit de tuer?
- Nan... elle m'a laissé encore une interdiction.
- Merde, moi aussi. Va falloir éviter simplement assomer les gardes.

Se coulant dans l'ombre, et dans les moindres cachettes, ils finirent par sortir à l'air libre par la porte de derrière.

- Si je réussi à couper le pendantif, tu crois pouvoir la liquider avant qu'elle ne le récupère ?
- Tss tss, as-tu vraiment vue un assassin Necrark à l'oeuvre?

[ 80% de dialogues. Sa me change un peu. Mais pour laisser passer les sentiments et impréssions, je devrais fignoler.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Jeu 5 Nov - 22:29

[Bien vu... Alors que là, tu me poses un sacré problème ! Me reste qu'à compter sur mes réflexes marchombres... Ou alors... héhé, j'ai peut-être une solution Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Sam 7 Nov - 21:45

Les Nécrarks avait réussi à sortir grâce au dessin de Cuian, il fallait bien reconnaître la situation délicate dans laquelle ils se retrouvaient. Évadés de la prison et sans pouvoir tuer qui que ce soit, mais ils avaient un avantage de choix... La nuit. Quand le soleil délaisse la place à la lune, l'hostile lumière chaleureuse de l'astre ardent disparaît au profit des ténèbres si rassurant pour Kael et Cuian. La maison communale faite de bois aussi précieux que certains métaux projetait encore des faisceaux de lumière fébriles signe que le conseil n'était toujours pas achevé malgré l'heure avancée. Deux gardes surveillaient l'entrée de l'imposant bâtiment aux décorations faites d'arabesques végétales de lierre grimpant. Les êtres plus blanc que des cadavres se concertèrent d'un simple regard autant dénué de pupille que de pitié. Kael dématérialisa son corps pour voyager dans les spires de ténèbres, son monde natale, tandis que Cuian créa une pierre qui vint percuter le crâne d'un des deux faël, l'assommant sur le coup. Avant même que son voisin n'ait eu le temps d'exprimer son alerte par un cri Kael se matérialisa derrière lui et abattit le pommeau de sa dague sur la nuque de sa victime impuissante. La voie était libre, Cuian rejoignit sa semblable au pas de course et ils pénétrèrent ensemble dans la maison.

L'éclairage à la bougie prédominé autour des conseillers, offrant de nombreux coins ombreux, formant ainsi autant de possibilités aux deux compères d'assister à l'échange sans afficher leur présence. Les Nécrark était une race d'assassins parfait, sans ce maudit bout d'urne il y a bien longtemps qu'Eryndel ne serait plus là et Kael passait sa langue sur ses lèvres, alléchait par la perspective de pouvoir bientôt être libérée de son joug et de goûter à son essence vitale :

« … Mais rien ni personne ne me fera changer d'avis, ni ne m'empêchera d'accomplir ce pour quoi je suis ici, à palabrer avec vous au lieu de courir le monde et de progresser sur ma voie.

* Ah quelle caractère celle-là alors... Moi qui croyait qu'elle n'était insupportable qu'avec nous. *

- Ta voie ? Mais tout le problème est là Eryndel ! Tu ne penses qu'à toi, tu es partie sans te soucier de savoir si on avait besoin de toi et de tes talents exceptionnelles ! Ton agilité est prodigieuse même pour une faëlle, quand tu es partie il nous a fallut te remplacer par trois de nos bâtisseurs à la chasse, du coup la construction du puits à mis deux fois plus de temps que prévu. Tu savais pourtant à quel point ce puit était essentielle pour nous ? Non tu as oublié ? Sirel a été gravement blessé parce qu'elle et ses hommes se sont fait attaquer en allant chercher de l'eau à la rivière ! Aujourd'hui elle est dans un sommeil d'où elle ne parvient pas à en sortir et nous ignorons si elle se réveillera un jour ! Ta mère n'a jamais pu terminer de construire sa maison à la cime du grand centenaire qui pousse au centre du village et tu savais très bien que c'était son plus grand rêve ! Personne n'a jamais était capable de monter en haut de cet arbre et encore moins d'y travailler comme tu le faisais... Tu n'a même pas achevé la plate forme qui nous aurez permis d'acheminer matériaux et travailleurs !

Une femme au cheveux roux baissa les yeux, gênée par cet blessure qu'elle n'aurait pas avoué à sa fille d'elle même.

- On avait besoin de toi pour gérer le calendrier de chasse, personne ne s'y connaissait mieux que toi. La formation des jeunes à l'acrobatie et à l'escalade a dû être abandonnée et nous cherchons toujours quelqu'un qui approche un tant soit peu tes compétence en la matière pour pouvoir les encadrer... Tu étais essentielle pour nous et tu es quand même partie, tu n'a pensé qu'à toi et à toi seule ! Et tu reviens aujourd'hui pour l'aider lui ?! Une créature des ténèbres qui semble apprécier sa condition qui plus est ! Et nous alors ? Puisque tu es revenu tu pourrais au moins terminer la maison de ta propre mère, non ? Te faire pardonner de ton attitude insultante envers ton peuple, comment as-tu pu préférer le peuple des humains au tien ? Quel affront ! Qu'est-ce que nous t'avons fait pour que tu nous abandonnes de la sorte ?!

Liam était en colère et manifestement dégouté par le comportement de le jeune femme, il attendait une réponse.


Dernière édition par Kael Beleth le Sam 7 Nov - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Sam 7 Nov - 21:46

[Avant tu vas devoir répondre à ça et bon courage lol]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 8 Nov - 16:08

Eryndel pâlit, accusa le coup. En elle, les mots, les phrases de ce monlogue se mélangeaient : "tu ne penses qu'à toi..." "qu'est-ce que nous t'avons fait pour que tu nous abandonnes de la sorte ?" "Sirel a été gravement blessée parce qu'elle et ses hommes se ont fait attaquer...personne ne sait si elle se réveillera un jour !" "Tu étais esentielle pour nous..."

Égoïste. Ce mot semblait se répéter à l'infini dans la longue semonce de Liam. Égoïste...

Vraiment ?

Sentant la moutarde lui monter au nez, la Faëlle inpira profondément pour se retenir de hurler. Égoïste, elle ? Non, marchombre. Elle le savait depuis toujours, depuis qu'elle avait entendu les légendes qui parlaient de ces héros fabuleux, chevaucheurs de brume, bretteurs hors pair, acrobates, libres... Libres de suivre leur conscience, libres de développer leurs sens... À ce propos, ne sentait-elle pas une présence étrangère dans la salle ? Non, deux... deux âmes malveillantes écoutant, jubilant face à son désarroi, et prêtes à la tuer...
Ne baisse jamais ta garde, ou tu n'es pas digne d'être mon élève
Kaël... accompagnée de Cuian, évidemment. Il lui faudrait être particulièrement vigilante dans les moments qui suivraient.
Sans dévoiler les émotions diverses qui l'agitaient, elle se décida enfin à répondre aux Faëls :

"On me traite d'égoïste, mais vous l'êtes plus que moi... Oui, poursuivit-elle en haussant la voix pour couvrir les exclamations indignées, oui, je vous retourne l'accusation. Vous ne me reprochez mon départ que parce que depuis, votre petite vie menée à l'écart de tout n'est plus aussi confortable.
Vous voulez savoir pourquoi je suis partie ? C'est très simple, et je crois qu'à ma place, vous auriez agi de même : habitués à compter sur mon agilité pour tous les travaux, pour la chasse, pour la construction de plates-formes et de bâtisses là où vous ne saviez grimper, pour la formation de jeunes qui, finalement, avaient en fait mon âge, voire étaient un peu plus âgés, vous n'avez jamais pensé à me remercier. Vous m'en avez demandé toujours plus. Mais, bien pire, vous n'avez plus cherché à vous surpasser pour vous débrouiller par vous-mêmes. Vous êtes devenus dépendants d'une seule personne...

En partant, non seulement je vous prouvais que se fier à tout autre que soi-même est une erreur qui peut être fatale, mais je vous obligeais à faire à nouveau des efforts, à affronter le danger, au lieu de ne vous limiter qu'à ce que vous maîtrisez déjà. Je vou empêchais de sombrer dans la décadence...
Réveillez-vous, nom d'un Raïs ! Vous êtes des Faëls, une race dont la principale fierté est d'être libre et indépendante de toute influence extérieure ! Tant que j'étais parmi vous, vous n'aviez pas plus de liberté qu'un être humain soumis à son supérieur, vous étiez plus impuissants que les Figés d'antan, plus esclaves de votre moi que des nécrarks prisonniers de leur haine...
En partant, je vous obligeais à renouer avec l'esprit de notre peuple, avec ses valeurs fondamentales... Bien sûr que pour progresser sur la voie de la Liberté, on court de multiples dangers ; évidemment que parfois, vous vous heurtez à des échecs. Mais si, au lieu de vous lamenter et de pleurnicher que je suis une ingrate parce que j'ai choisi de m'affranchir de l'esclavage auquel vous me soumettiez inconciemment, au lieu de vous plaindre de devoir faire, à votre tour, des efforts, agissez ! Entraînez-vous, entrez en compétition avec vous-même pour vous surpasser, et vous finirez par réussir à accomplir ce que vous admiriez et exploitiez chez moi."

Au fur et à mesure qu'elle parlait, les protestations et les murmures s'étaient tu. Par moment, même, elle avait perçu le malaise des siens face à certaines des vérités qu'elle exprimait, sans que personne ne contestât ses paroles. Enfin, ils se remettaient un peu en cause. Pas trop tôt... À partir de là, peut-être commenceraient-ils à réfléchir sérieusement aux moyens de pallier à son absence.

"Vous m'accusez d'être égoïste... reprit-elle avec plus de douceur, une note attristée dans la voix. Cependant, en refusant votre aide à un malheureux qui s'est fait voler son âme, le condamnant ainsi à demeurer un être cruel et sans pitié, vous vous montrez bien plus égoïstes.. Pire, vous pensez comme des humains !"
Elle attendit, savoura la réaction sucitée par cette phrase qui représentait une accusation terrible pour les siens.

"Les Faëls ne doivent pas se laisser guider par la peur et les préjugés : "Ciel ! Ôtez de a vue ce Necrark que je ne saurais voir !" dites-vous en fermant les yeux d'un air horrifié. Vous croyez vraiment que c'et digne de vous ? Moi, au moins, j'ai trouvé un moyen de les maîtriser... S'ils étaient présents ici en ce moment, cachés dans les ombres, et que je le sentais, il me suffirait de dire : KAËL ! CUIAN ! JE VOUS INTERDIS DE TUER QUICONQUE ! RETOURNEZ DANS VOS CELLULES SANS VOU FAIRE VOIR ET N'EN BOUGEZ PLUS SANS MON ORDRE ! ... Et ils m'obéiraient."

Au fond d'elle-même, Eryndel jubila. À l'insu de tous, elle venait de recourir au pouvoir de son fragment d'urne pour maîtriser ses deux compagnons de route. L'ordre avait claqué, cinglant, faisant sursauter les Faëls, si fort que le tesson de poterie avait vibré imperceptiblement sur sa peau sous la vague de pouvoir qu'il avait libéré. La marchombre sentit que la présence menaçante s'éloignait...
La jeune femme à la langue bien pendue reprit le fil de son discours. Il était temps de conclure.

"Oui, vous agissez comme des humains : au lieu de régler le problème, vous l'écartez de votre vue, vous le chassez de vos pensées. Au lieu de cela, aidez-moi à lui restituer son âme... Alors, peut-être que je resterai quelques jours avec vous pour vous aider une fois encore... Tout dépendra de vous. "

Eryndel se tut. Son discours était achevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 8 Nov - 16:09

[héhé... allez trouver une riposte à ça, amis Nécrarks !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 8 Nov - 16:22

[Je pourrais toujours me mettre des isolants dans les oreilles pour faire le sourd TT.TT mais je ne crois pas que ce sera éfficace]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Dim 8 Nov - 19:42

[Je ne pense pas... lol Mais faut poser la question à Kael Razz pour la prochaine occasion]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Lun 9 Nov - 0:58

- KAEL ! CUIAN ! JE VOUS INTERDIS DE TUER QUICONQUE ! RETOURNEZ DANS VOS CELLULES SANS VOUS FAIRE VOIR ET N'EN BOUGEZ PLUS SANS MON ORDRE ! ... Et ils m'obéiraient.

L'ordre claqua comme un coup de tonnere dans leurs ésprits, les figeant sur place dans leur manoeuvre visant à attaquer Eryndel dans l'ombre. Poussant mentalement un chapelet de juron, Cuian se faufila silencieusement comme un murmure hors de la salle, à la suite de Kael. Dans le couloir garnis de feuilles qui entourait la pièce circulaire du conseil, l'absence de garde leurs permirent de se mettre à jours.

- Grrr... trois secondes de plus et on était libre, grogna Cuian.
- Parle pour toi, moi j'aurais mis deux secondes, lui répliqua la blanche dame.

La perspective de moisir en prison sous la simple volonté de la Faël ne les laissait guère joyeux. D'ailleurs rien que son éxistence était pourrissante. Elle les privait de leurs libertés, et maintenant ils allaient se livrer eux-même en prison, et faire comme si rien ne s'était passé...
Un notable aux longues oreilles et à la peau brune passa, obligeant Kael à les dissimuler dans l'ombre.

- Obliger de se cacher à cause de simple mots... quelle honte.
- Les mots dis-tu? Tout ordre donner peut contenir une faille, cela s'appelle jouer sur les mots, et si elle nous a interdit de tuer, on à qu'a provoquer leurs morts sans les tuer.
- Explique-toi plus clairement.
- Hé bien, reprit alors Cuian, il se trouve que sur le chemin, j'ai eu l'autorisation de refaire ma réserve d'huile. Alors si par exemple je verse l'huile sur cette colonne de bois, comme le reste du batiment, il suffirait alors que je dessine une simple étincelle pour mettre le feu à ce grand tas de fagot. Il y'aura alors des morts, des blessés, et leur orgeuilleux conseil ne serait plus qu'un tas de cendre. Ce ne serait pas notre faute, ce serait celle du feu...

Devant les flammes qui prenaient de l'ampleur, il se tourna vers Kael et lui adressa un clin d'oeil surmonté d'un de ses sourires démoniaque dont il avait le secret.

-... Et puis de toute façon, ne sommes nous pas en prisons en ce moment?

Un petit sourire s'esquissa à son tour sur les lèvres de la Necrark, et le duo repartit, suivit par une épaisse fumée grisâtre. C'est en sortant du batiment que le cris d'alarme fut donné; et tandis que les Faël se précipitaient devant l'incendie florissant de langues de feu arrachant, mordant, détruisant tout sur leurs passages, les deux êtres de l'ombre se faufilaient dans les ruelles de la ville forêstière, regagnant la cellule de leurs innocences, gardée par des gardiens endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Mer 11 Nov - 22:32

Les Faëls se mirent à parler tous en même temps. Visiblement, le discours d'Eryndel ne laissait aucun d'eux indifférents. Elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire mi narquois, mi déçu : elle avait conservé dans son souvenir une meilleure image de son peuple, mais qui pouvait leur en vouloir de craindre deux Necrarks aussi retors que...
Une odeur de brûlé ponctuée par le développement d'une épaisse fumée grise la détourna de ses pensées et fit oublier aux siens leur discussion animée.
"Le feu !"
Le cri fut répété çà et là dans la salle, tandis que tous se précipitaient vers les ouvertures diverses, fenêtres, portes, trappes... Seule, la marchombre ne bougea pas. Était-il possible que... ? Non. Elle eut beau se creuser la tête, elle ne voyait pas où son ordre présentait une faille. Peut-être avait-elle tort de les soupçonner, après tout ?

"Eryndel ! qu'est-ce que tu fabriques ? Sors, dépêche-toi ! "
Elle tourna la tête dans la direction d'où venait la voix qui l'interpellait ainsi, et reconnut le visage de sa mère.
"Pas tant que tu ne seras pas dehors, décréta-t-elle fermement;
- Quoi ? ne dis pas de bêtises et ..."
Un craquement sinistre retentit. D'un bond, la marchombre lui attrapa la main et l'entraîna à l'extérieur. Il était temps... Le toit de la salle du conseil s'effondra.
Partout autour de la mère et de la fille, les faëls se passaient des seaux d'eau... Mais cela n'empêcherait pas le feu de se propager au reste du village. Eryndel se mit à courir en direction des cellules. A peine arrivée face aux Necrarks, elle lança :
"Cuian ! Un incendie s'est déclenché. Utilise ton art du Dessin pour éteindre le feu, et vite !"

Sans lui laisser le temps de l'insulter, elle ajouta :
"Et toi, Kael, rends-toi utile aussi : va aider les villageois à empêcher le feu d'atteindre le reste du village. Suivez-moi !"


Dernière édition par Eryndel le Jeu 12 Nov - 19:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Mer 11 Nov - 22:36

[Ery, ce que tu me demandes c'estde faire de l'alchimie, ou de partir pratiquer mon dessin en ermite pendants quelques années, vue que je ne suis pas très bon dessinateur hormis le vent. Donc je crois que je vais simplement te suivre tout en mangeant une pomme volée au passage Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryndel
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1428
Race : Faëlle
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Jeu 12 Nov - 19:00

[Aaah, mais justement, tu peux créer un vent très forts qui va déplacer les nuages de pluie, là-bas à l'horizon, vers le village faël... héhé ^^ Ou alors, un vent capable d'éteindre l'incendie Razz J'ai édité pour que ça soit possible.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuian
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3227
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Dessinateur/guerrier Aline
Date d'inscription : 12/06/2009

Feuille de personnage
Âge: 20
Don: Celui du dessin (et des tornades ;p)

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Jeu 12 Nov - 19:10

[Oui effectivement se doit être possible, il me faudrait au moins 1/2 heure pour créer des vents lointains et capable de rassembler les nuages de façons à ce qu'ils soit assez chargés. Sinon je peux éffectivement faire un vent capable d'éteindre le feu, et en quelques minutes, mais................ ce serait une tornade... si tu vois ce que je veux dire.. c'est pas que j'ai pas envie de voir le village bruler (ou si sa dépend de quel Cuian) mais il va falloir que je trouve autre chose^^ mais ne t'inquiete pas, j'ai quelques idées]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Beleth
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 29
Race : Humaine
Guilde : aucune
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   Jeu 12 Nov - 19:50

« Oh non, c'est d'un ennuie Ery... Ne trouves-tu pas ce spectacle d'une incroyable beauté ? Toutes ces couleurs chatoyantes sous cette nuit d'encre ? Le feu n'en ressort que plus...
- Dépêches-toi de sortir ! »

Aucun mot ne fut rajouté par la Nécrark qui se précipita bien malgré elle à l'extérieur

* Que m'a-t-elle dit déjà ? Empêcher le feu d'atteindre le reste du village ? *

Un sourire malsain illumina le visage immaculé, Cuian avait raison, le manque de précision du langage humain laissait en réalité libre court à toutes formes de déviance. La salle du conseil se situé à l'est du village, autrement dit, le feu se dirigeait dans deux directions principales : le nord et l'ouest. Kael se mêla à la foule affolée, trop occupée à acheminer de l'eau jusqu'à l'embrasement pour s'interroger sur la présence d'une prisonnière parmi eux. La Nécrark courut en direction d'une maison encore intact qui ne tarderait pas à bruler. Elle pénétra à l'intérieur, la structure était elle aussi en bois et les étages supérieurs maintenus par quatre poteaux furent le centre d'intérêt de l'assassine. Elle les tapota du pommeau de l'une de ses dagues, hocha de la tête d'un air satisfait.

Elle exécuta un mouvement circulaire de ses bras, les yeux clos, plongée dans une médiatation intense, elle rassembla ses mains contre son ventre et d'un geste aussi violent que rapide percuta des poignées de ses lames la poutre porteuse. Le bois se brisa en éclats, la maison grinça sinistrement, Kael sortie aussitôt juste à temps, avant que la maison ne s'effondre.

* Et voilà de ce côté là ne feu ne se propagera pas, mais... Plus personne ni habitera non plus *

Ses lèvres s'étirèrent largement laissant apparaître ses dents, heureuse de rendre service aux faëls, elle passa à la maison suivante pour la détruire et éviter que le feu ne se propage au reste du village comme elle en avait reçu l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdegabriel.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La voie des ombres (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La voie des ombres (2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Ombres
» Voie de la Navigation
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre
» Le clan des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Bienvenue à Gwendalavir ::. :: °Le Pays Faël° :: •Forêt de Barail•-
Sauter vers: