.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.
/! FORUM FERMÉ /!

Désolé mais vous arrivez trop tard ^^'

Nous espérons refaire un forum similaire, si cela se fait finalement,
nous l'indiquerons en page d'accueil.

Merci de votre compréhension.

.:: Bienvenue à Gwendalavir ::.

Un monde où vous entrez dans la légende, un monde où vous redevenez vous même .... Dessinateur, Marchombre, Mercenaires du Chaos, Pirates Alines ou même rêveur : qui serez vous ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bienvenue à tous les Alaviriens ! Si vous venez de vous inscrire, présentez vous !
Forum ouverts aux améliorations : venez en parler dans le forum d'Administration =)
La Quête du Couple Céleste est encore d'actualité : venez y répondre =)

Partagez | 
 

 Galerie fiche perso d'Oril

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Sam 26 Sep - 18:14

oki, donc du coup je vais encore attendre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Sam 26 Sep - 19:23

Mdr pardon pour l'attente, mais la je suis tomber sur une mine intarissable! x) Je continue donc mon petit (grand) boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Sam 10 Oct - 21:11

Voilà Iris, j'ai tenté de faire une mentaïs un pezu du style de se que tu voulais (enfin je l'espére Very Happy)

Nom: Maladrew

Prénom: Adria

Age: 23 ans

Guilde: Mentaïs

Description physique:

Adria est une magnifique jeune femme, possédant des courbes généreuse. Elle est finement musclé et possède un teint d'un jolie blanc. Elle possède de jolie yeux ambré, laissant pensé à de l'or fondu. Sa bouche est voluptueuse, une véritable incitation aux plaisirs interdit. Enfin, c'est cheveux, lui arrivant dans le milieu du dos, sont lisse et d'un noir de jais.

Description psychologique:

Adria est comme tout humains, quelqu'un de compliquer, possédant différentes facette. Tantôt, elle est Adria la sanguinaire, fier mentaïs à la solde du Chaos, qui adore le sang et le doux chant mélodieux des torturaient, avant qu'ils ne rendent leurs derniers soupir. Tantôt, elle est Adria, Maladrew, la douce petite fille de Batilda Akilur, dont les parent on était dévorer par un tigre des prairies lorsqu'elle n'était encore qu'une petite fille insouciante.


Histoire:

Adria a eut un début de vie aussi ordinaire que la majorité des personnes de Gwendalavir. Elle naquit, il y a de cela 23 ans dans un des quartiers d'Al-Vor. C'est parent, était des paysans-commençants. En effet, sont père posséder quelques champs en bordure d'Al-Vor et sa mère tenait une échoppe dans Al-Vor même où elle vendait les produit créer par sont époux. Ils formait une jolie famille. Adria vécu donc entourait d'une mère douce qui profiter de chaque secondes avec sa fille pur la couvrir d'amours et d'un père, fier d'avoir une si jolie fille, et qui se plaisait à lui faire découvrir le monde... Le drame, se produisit lors de là huitièmes années d'Adria. C'est parent avait dû se rendre à une grande foire agricole qui se tenait à Al-Jeit, et avait donc laisser leur fille à sa grand mère. Adria ne sens plaignait pas. Sa grand mère, la mère de sa mère, était d'une gentillesse comparable à sa fille et aimer choyé la seul petite fille qu'elle posséder. Elles apprirent là mauvaise nouvelle en même temps. Un garde d'Al-Vor était venus de bonne heure, leurs annonçait que monsieur et madame Maladrew avait était victime d'un tigre des prairie durant le voyage de retour. Ils n'avaient malheureusement pas pus résister à la bête qui les dévora. Cette annonce blessa Adria de manière irrévocable. Depuis se jour, la petite Adria, jeune fille souriante et rieuse, devînt plus distante et plus froide. Cependant, bien qu'elle voulait apprendre à se battre afin de ne jamais finir comme ces parents, Adria restait une jeune fille comme beaucoup, elle savait encore apprécier les bel choses que la vie pouvait lui offrir. Sa vie continua ainsi pendant encore sept ans. Puis, lors de sa quinzième années, un autre événement vînt la bousculer. C'était un soir d'hiver, alors qu'elle rentrée d'une journée chargée, où elle avait en autre vus sont dont pour le dessin se déclencher, elle fût interpeller par trois jeunes hommes qui la suivaient dans l'ombre. Il faillait dire que malgré sont âge, Adria posséder déjà de magnifique courbes. Elle tenta de se défendre face à ces trois agresseurs, mais épuiser par l'apparition de sont dons, elle ne puis rien faire. Les trois hommes l'attrapèrent, et l'emmenèrent dans une caves sombres et humide. Là, Adria passa les quelques heures les plus terrible de sa vie. Elle fût violer et battue à mort par les trois individus. Puis une fois leurs désirs assouvis, ils partirent en là laissant gisait sur le sol. Elle ne dû qu'à la chance de restait en vie. En effet, un vieil homme, passa près de la cave dont elle était prisonnière et l'entendit gémir. L'homme alerta les gardes qui vinrent libérer Adria. Cette dernière fût transporter d'urgence à Ondiane, où les rêveurs lui sauvèrent la vie. Se tragique accident, changea profondément Adria. Toutes les souffrance qu'elles endurait depuis trop longtemps avait fait céder une barrière invisible dans sont cœur. Adria, devînt un véritable monstre. Elle se mis à jouer de ces charmes pour obtenir se qu'elle désirait d'un homme, comme par exemple qu'il lui apprend le maniement d'une arme et en parallèle, elle suivait des cours de dessin donné par un vieil ami de sa grand mère, ancien professeur de l'académie d'Al-Jeit. Adria était devenu très dur avec sont entourage, sauf bizarrement avec sa grand mère, seul personne qui pouvait se permettre une marque d'affection avec Adria. C'est ainsi que s'écoula trois années. Adria grandissait et avec elle toute sa rage s'amplifier. Elle avait réussi à mettre la mains sur les hommes qui s'en était pris à elle et on les retrouva le lendemain matin découper en petit morceaux dans une cave sombre et humide d'Al-Vor. Adria était devenu quelqu'un de très dangereux. Elle maniait à la quasi-perfection toutes les armes qui existaient et avait grandement progressait dans l'art du dessin. Sont esprit aussi avait évoluer. Avec sa grand mère, elle était toujours Adria, la douce et gentille petite fille. Mais en dehors, pour les autres, elle était devenus un être machiavélique, sans cœur et terriblement violente. Très peu de gens arriver à résister à sont regard d'or et c'est formes c'était encore affinait, elle était vraiment devenus magnifique et surtout magnifiquement dangereuse. C'est à 18 ans, qu'elle fit la rencontre de la personne qui deviendra qu'elle que mois plu tard, sont mentor. Une mentaïs du nom de Alie Frankil. Alie fût durant trois années, la mentors d'Adria. Elle permis à cette dernière de faire éclore la rage qui bouillonnait en elle mais aussi de l'extérioriser quand il le fallait. Elle améliora ces compétences dans l'art du combat et lui appris une manière assez vicieuse de se servir du dons du dessin. Âgé de 21 ans, Adria devînt une mentaïs à part entière. Une terrible mentaïs, aux courbes magnifique et au lames acéraient. Elle continua sa vie ainsi, âgé aujourd'hui de 23 ans, Adria continue à remplir de sanglante mission pour les mentaïs. Cependant, entre deux sanglantes missions, Adria va rendre visite à sa grand mère, lui raconté de jolie histoire inventer pour cacher sa réel vie. Adria était et seras toujours un ange avec la vieille dame qui est sans aucun doute, la seul personne à pouvoir aimer Adria...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Tiger
Nos chers Admins
Nos chers Admins
avatar

Nombre de messages : 2169
Age : 23
Race : Humaine
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans à présent
Don: La greffe : des griffes d’argents à la place de mes ongles ...

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 11 Oct - 11:15

C'est bien ... une mentai ! Mais bien sûr il y a encore des morts ! Bon, elle est méchante donc on pourrait supposer quelque chose ...

_________________ Signature_________________

"La voie des marchombres est l'harmonie. Leurs compétences ne reposent sur aucun Don tombé du ciel et ils n'ont donc aucune limite." d'Ellundril Chariakin.

Nous sommes au bord du gouffre, avançons donc avec résolution.


Spoiler:
 


Dernière édition par Lily Tiger le Lun 12 Oct - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuen-majutsu.forumactif.com/index.htm
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 11 Oct - 18:03

Oril tu es un ange... (xD sa c'est plutôt drôle...)
C'est parfais... je rajoute ma touche personnel sur certain petit truc est ce sera bon. Bravo et un grand merci!
Il me reste plus qu'a trouvé mon vava ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 11 Oct - 21:32

Mais de rien Iris, cela fût un plaisir! Very Happy

J'avous avoir un peu eut la flemme sur l'écriture de l'histoire^^ donc du coup j'ai pas détailler comme je le voulais^^ (mais si sa te va... Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Jeu 15 Oct - 19:24

Et hop, voici un nouveau perso tout beau tout chaud! Et je dois dire que je risque bien de prendre se perso comme second perso dans le futur Very Happy

Dit moi se que vous en pensaient!

Nom: Nil' Burg

Prénom: Oderic

Age:
18 ans

Guilde: Dessinateur

Description physique:


Oderic, est un archétype même du ravissant prince charmant. Blond, les cheveux semi-long, retombant avec désinvolture sur ces yeux d'un très jolie bleu rois, très profond. Il possède une très belle carrure, ni trop fine, ni trop imposante. Musclé mais sans l'être à outrance. Oderic, est toujours habiller avec goût et raffinement. Ces diverses tenues sont toujours à la pointe de la mode et conçu à partirent des matières les plus précieuses.

Description psychologique:

Oderic vient d'une noble famille d'Al-Jeit et fait donc partis depuis sa naissance de la haute aristocratie Alvariens. Cela lui à donc apporter une éducation solide et assez pompeuse il faut bien le reconnaître. Oderic est quelqu'un de gentil et agréable, il aime rire et faire rire. Cependant comme beaucoup de personnes de sont rang, il a tendance à rabaisser les personnes venant d'un milieu sociale inférieur au sien. Cela est plus dû à sont éducation qu'à sont caractère. Pourri gâté depuis toujours, il aime obtenir se qu'il veut et rapidement. Il ne supporte pas l'échec, et à la critique facile. Malgré tout, Oderic reste quelqu'un de sympathique et de généreux (essentiellement avec ces amis et les jolies filles!) Enfin, il faut ajouter, qu'Oderic possède un dons pour l'art du dessin. Un don combiné aux connaissances de ces parents qui lui aura valu une place d'office à l'académie des dessinateurs d'Al-Jeit, dans le groupe des futurs personnes importantes du royaume. Enfin, sont éducation, lui a aussi apporter un savoir concernant le maniement de l'épée, qu'il répugne à se servir au vue de ces qualités de dessinateur.

Histoire:

Les Nil'Burg étaient connus et reconnus dans tout l'empire comme l'une des familles les plus riche qu'il soit. Et comme le dit le dictons, l'argent appelant le pouvoir (dictons inventé Very Happy), il n'était donc pas étonnant de retrouver Amos Nil'Burg comme l'un des plus proches conseillers de l'empereur. Se fût donc un jour de fête qui vînt célébrer la naissance d'Oderic. Enfin, les Nil'Burg avaient réussi à avoir un fils. Après trois jeunes filles, Amos commençait à désespérer. La nouvelle fût à l'origine d'une énorme fête organiser par les Nil'Burg dans leur villa situé à quelques kilomètres de l'arche. C'est ainsi que démarra la vie d'Oderic, fils tend attendu. Oderic grandis parmi c'est trois sœurs, plus âgé de lui de 2 ans, 4 ans et 6 ans. Il ne connus jamais la privation, ni la pauvreté. Tout se que le jeune Oderic souhaitait, ces parents lui offrait. Il reçus de la par de ces derniers, une instruction sérieuse voir même stricte. La politesse et la bien séance étant de mise dans l'aristocratie. A 15 ans, sont don pour le dessin se déclencha. C'était assez jeune avait commenter Nil'Erg, l'analyste de talent. L'analyste avait aussi affirmait qu'Oderic possédait toutes les capacités requises pour devenir un très grand dessinateur. Se fût donc avec fierté que les Nil'Burg présentèrent la nouvelle à la cours. L'héritier mâle des Nil'Burg était en plus un grand dessinateur! Cela fit jasé dans la cour de l'empereur. Oderic suivit à partir de se jour, des cours particuliers avec l'un des plus grand professeur de l'académie d'Al-Jeit. Tout en suivant avec le maître d'arme de l'empereur, (un certain Edwin Til'Illan) des cours sur le maniement de l'épée et sur la stratégie militaire. Se fût ainsi, que Oderic devînt un joli jeune homme âgé aujourd'hui de 18 ans. Étant curieux de nature, il demanda à ces parents d'entrée dans le groupe des futurs personnes importantes du royaume dans l'académie de dessin d'AL-Jeit. Cela lui fût accordé. Tout comme l'appartement privé avec balcon dans l'une des plus belle tour de la capital. Décidément, Oderic était réellement gâté par la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barahir Til' Ilïen
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 23
Race : Humain
Guilde : Frontalier
Date d'inscription : 07/07/2009

Feuille de personnage
Âge: 35 ans
Don: Manie le sabre comme dieu ^^

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Ven 16 Oct - 19:37

Ta vraiment un talent extraordiniare (Bizzare pour un mercenaire ^^)

_________________ Signature_________________



Mort en marche
Efficacité pure
Frontalier


La mort n'est qu'un autre chemin, que nous devons tous prendre. Gandalf, le seigneur des anneaux
Hommage à Pierre Bottero

"Un jour un homme a insulté les frontaliers, on ne l'as plus revus depuis..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Ven 16 Oct - 20:53

lol merci beaucoup cher nouveau petit modérateur! Very Happy (et félicitation au passage^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 13:35

et voilà, je voulais votre avis sur mon futur deuxième perso, dont voilà un bref aperçu Very Happy

NOM : Bashia
PRÉNOM : Aristide
ÂGE : 71 ans
SEXE : Masculin
RACE : Humain
GUILDE OU CLAN : Marchombre

---------

CARACTÈRE : Aristide est un homme jovial et très sociable. Il est de c’est hommes, agréable a vivre. Cependant, il sait entretenir le mystère autour de lui et donc, bien que certain le connaisse depuis fort longtemps, ils leurs restent encore beaucoup de chose à découvrir sur Aristide. Adorant le savoir, Aristide est donc naturellement un très bon pédagogue. Il adore apprendre et se faire surprendre. Bon vivant par nature, Aristide adore mêlée au cours d’une soirée, savoir, bon vin et rire. Aristide est d’un tempérament calme, il n’aime pas se battre, néanmoins si sa vie ou celle de ces proches est en jeu, il n’hésitera pas. Il tuera. Il faut aussi ajouter, comme tout les hommes, Aristide peut entrée dans des colères noirs qui le rendent dès plus impressionnantes, surtout lorsque les spectateurs de ces colères connaissent sont âge. Enfin, l’un des grands défauts d’Aristide, est sans aucun doute, la manière si légère avec laquelle il va traiter des sujets dit important comme par exemple la victoire de l’harmonie sur le chaos ou bien encore, la fin du monde et j’en passe.
QUALITÉS/DÉFAUTS : Ces qualités et défauts sont clairement expliquer dans la description de sont caractère Very Happy
GOÛTS : C’est là encore expliquer dans la description de sont caractère.

---------

DESCRIPTION PHYSIQUE / IMAGE : Aristide est un homme de taille moyen. Il possède encore une belle stature pour un homme de cet âge. Sont corps est fins et a conservé sa souplesse ainsi que sa force. Sa musculature est loin d’être impressionnante. Cependant, il joui d’un parfaite maîtrise de sont corps, obtenu par toutes ces années de méditation marchombre. Sinon, Aristide est mat de peau, possède de jolie yeux couleur noisette dans lesquelles brille encore une lueur d’intelligence mêlée à un éclat de malice. Ces cheveux sont coupaient court et de couleur foncés, Quelque part entre le brun et le noir. Aristide, de part son histoire, possède une aura. Une aura propre à chaque grand Homme. Oui, Aristide possède un charisme époustouflant, une maturité et une sagesse hors normes. Enfin, est-il utile de rajouter, que notre homme possède de nombreuse rides qui traduisent sont âge avancé.
PARTICULARITÉS : RAS
OBJETS, ARMES : Une jolie maison sur les bords du grand océan du sud, près d’Al-Vor. Deux jolies dagues offerte par ces enfants, pour sont soixantième anniversaire.
DON SPÉCIAL : Sa greffe.
----------

HISTOIRE :

Aristide est né dans la ferme fortifié de ces parents, situé à une bonne centaine de kilomètres d’Al-Vor. En plein milieu des grandes plaines. Ces parents étaient les dirigeants d’une trentaine de paysans qui les aidaient à tenir l’exploitation agricole. Issu d’une famille nombreuse, il fût le troisième garçon de la famille qui conté déjà à se moment deux filles. Quelques années plus tard, n’acquit ces deux dernières sœurs, ainsi que le benjamin de la famille, sont dernier frère. Toute sa jeunesse, Aristide la passa à jouer avec ces frères, sœurs et les enfants des autres paysans de la ferme. Puis, une fois devenu un peu plus âgé, il commença à aider les adultes dans leurs tâches à la ferme comme aux champs. Se fût aussi l’époque de ces premiers amours. C’est ainsi qu’Aristide atteint l’âge de 17 ans. Passant sa vie entourait de monde, travaillant durement et passant le peu de temps libre qu’il avait à recherché le calme et le silence sur les dentelles vives, qu’il se plaisait à escalader.

17 ans, âge décisif dans la vie d’Aristide. C’est à cet âge en effet qu’Aristide décida de quitter la ferme afin d’aller découvrir le monde. Il partit avec sont baluchon, un beau cheval blanc et noir et une épée au cas où… Il traversa les dentelles vives, et continua sa route vers Al-Jeits. Il y resta quelques temps, travaillant à gauche et à droite. Il continua ainsi sont exploration du monde, de la vie. Allant d’Al-Jeit à Al-Chen, d’Al-Chen à Al-Far, d’Al-Far à la citadelle, etc…

Cela faisait maintenant un an qu’Aristide vagabonder à travers le monde, goûtant aux plaisirs de la solitude, de l’aventure, s’extasiant devant la beauté du monde. Apprenant de nouveau savoir, apprenant à vivre. A moins qu’il ne vivait pour apprendre…

18 ans, Aristide c’était arrêtait dans une des plus belles auberges d’Al-Jeit afin de se payait un repas digne d’un anniversaire royale. Pour partageait sont repas, Aristide avait trouvé deux jolie jeunes femmes afin de partager et profiter au mieux de se moment magique. Durant le repas, le vin coula à flot et la bonne humeur fût omniprésente. Tandis que la soirée touché à sa fin, Aristide en galant homme qu’il était, se proposa de raccompagner les deux jeunes femmes jusqu’à leur quartier. Arrivant là bas, les jeunes femmes attirèrent Aristide dans un coin sombre où l’attendaient 3 hommes à l’air louche et dangereusement armé. Aristide, fort de sont expérience vus tout de suite qu’il se trouvait en fâcheuse posture. N’étant pas armé, il se mit en position de combat, position de combat apprise au contact des frontaliens. Les 3 hommes entourèrent Aristide et le combat débuta. Il esquiva un coup de couteau venant par l’arrière et envoya à sont adversaire un coup de coude dans le plexus solaire. Anvant qu’il ne puisse continuer, l’un des autres hommes lui envoya un coup de dague au niveau des reins. Aristide esquiva de justesse, mais il ne pus esquiver le coup du troisième homme qui lui entailla la cuisse. Sous le coup de la douleur, Aristide ne vit pas arriver un nouveau coup de couteau qui lui perfora un poumon. Aristide s’écroula. Les 3 hommes se mirent à le rouaient de coups de bottes. Soudainement, Aristide sentit que les coups de bottes étaient moins nombreux, puis ils s’arrêtèrent totalement. Sans doute que les 3 hommes en avaient finis avec lui. Cependant, Aristide n’eut pas le loisir de vérifier sa théorie. Il était trop faible et sombra dans le coma…

Il faisait chaud, Aristide était confortablement installer dans... Un Lit ? Il ouvrir les yeux, cherchant du regard une explication. Il se trouvait effectivement dans un lit, se dernier se trouvant dans une jolie chambre aux couleurs rouge. Il n’y avait personne. Soudain, un flash se fit dans la tête d’Aristide. Un couteau de couteau lui avait transperçait le poumon. Il souleva les draps afin de constatait l’étendue des dégâts. Il n’y avait rein. De surprise, Aristide passa ces doigts à l’endroit où le couteau l’avait touché. Rien, même pas une cicatrice. C’était…

- Incroyable n’est ce pas ?

Une jeune femme se tenait là, adosser au mur qui faisait face à Aristide. Comment diable avait elle fait pour entrée dans la pièce sans qu’Aristide le remarque. La femme remarqua l’étonnement d’Aristide et lui sourit, d’un sourit plein de confiance. Elle lui dit enfin d’une voix merveilleusement mélodieuse :

- Je penses que tu n’étais pas encore assez réveillé pour m’entendre entrée.

Effectivement, c’était la conclusion à laquelle Aristide était arrivé. Cependant, le sourire de la femme qui lui faisait face lui laisser pressentir qu’il y avait autre chose. J’ébrouant mentalement, Aristide sourit à la femme qui devait sans doute être sa mystérieuse sauveuse et lui dit :

- Permettais moi de vous remercier de votre aide madame, sans vous, je serais sans doute mort à leur qu’il est.

La femme lança un sourire en guise de merci à Aristide, puis tout en se décollant du mur, elle vint vers lui, d’une démarche incroyable. Sur le coup, Aristide crût à une rechute. Mais il n’en était rien. La jeune femme avançait toujours vers Aristide, le sourire aux lèvres, d’une démarche mit féline, mi… autre chose. C’était difficilement qualifiable. Si Aristide aurait du définir sa manière de se mouvoir, il aurait sans doute reprit une expression, qu’un de ces amis frontaliens lui avait enseignait. Elle était dans le temps ! Tandis qu’Aristide était perdu dans ces pensées, la jeune femme était maintenant proche de lui et commençait à l’examiner. Enfin, elle lui dit :

- Vous me semblait encore faible, reposez vous, je viendrais vous apportais à manger tout à leur.
- Merci… Madame.
- Oh, tu peux m’appelais Fraya.
- Uniquement si vous acceptais de m’appelais Aristide.


La jeune femme sourit et partit en direction de la porte. Elle ouvra cette dernière, et avant de disparaître, elle lui murmura de sa voix si douce et mélodieuse :

- Très bien, alors à tout à l’heure Aristide...

Se dernier, comme berçait par la voix de Fraya, s’endormie sans même pouvoir lui répondre. Lorsque qu’Aristide se réveilla, la journée devait déjà bien être entamait, car il filtrait une puissante lumière par les rideaux de la chambre. Aristide se sentait bizarrement extraordinairement bien pour quelqu’un qui avait failli mourir. Il se leva, s’étira et pris des vêtements neuf, que Fraya avait du déposait là à sont attention. Une fois, qu’il eut revêtu la jolie chemise de lin blanche et un pantalon noir, Aristide sortie de sa chambre. Il se retrouva dans un petit couloir, au bout duquel, se trouvait un escalier qui descendait au rez de chausser. C’est d’un pas encore un peu hésitant, qu’Aristide descendit les marches de l’escalier. Il arriva dans une belle pièce à vivre, ou il put voir poser sur la table, un plateau repas sans doute pour lui. Aristide s’avança dans le séjour vide. Quand soudain, une voix, non SA voix retenti dans sont dos.

- Alors, bien dormis Aristide ?

Il se retourna vers l’origine de la merveilleuse voix qui l’avait accompagné durant ces rêves. Et il fût forcer de constater que la voix était en parfaite harmonie avait la jeune femme à qui elle appartenait. De taille moyen, Fraya possédait de magnifique cheveux brun bouclé et des yeux vert en amande qui avaient du faire chaviraient de nombreux cœur. Ces lèvres étaient fine, elles paraissaient douce et soyeuse. Une soudaine envie de l’embrasser monta en Aristide. Se fût les joue en feu qu’il répondit à Fraya :

- Oui, merci se sommeil ma fait un bien fou.

Fraya lui sourit ravi de sa réponse. Le cœur d’Aristide s’emballa. Elle s’avança vers lui, c’est courbe était parfaite, ni trop exagéraient, ni trop masculine. Fraya respirait la féminité. Elle semblait aussi douce dans ces mouvements que dans sa voix. Elle arriva à côté d’Aristide et l’invita de la main à s’installer pour déguster sont repas. C’es totalement abasourdi par la belle et douce Fraya, qu’Aristide s’assit bien maladroitement et entama sont repas. Fraya le regarda manger, le couvent des yeux et lui apportant tout se qui lui manquait avant même qu’il ne lui ait demandé. Se fût une fois sont repas engloutie et la vaisselle faite que Fraya vînt s’assoir à ces côté pour discuter. Ils étaient assis dans un canapé, proche de la cheminée qui à se moment de la journée était éteinte. Se fût Aristide qui rompit le silence.

- Euh Fraya, je me demandais, euh… Comment, comment à tu réussi à me soignais sans me laisser aucune cicatrice.
- Avoir des amis peut aider Aristide. Et il se trouve, que dans mes amis, je compte un rêveur qui me devait un service alors… Voilà.


Elle lui avait parlé de sa voix douce et mélodieuse et avait conclut sur un sourire si doux, qu’Aristide se fichait totalement de savoir, se que Fraya avait bien put faire pour qu’un rêveur est une dette envers elle.

- Tu sais Aristide, sa fait un moment que je t’observais.
- Que…Quoi... Comment ?


Fraya sourit devant l’incompréhension du jeune homme. Un rire frais, cristallin. Et toujours aussi doux que sa propriétaire.

- Oui Aristide, cela fait un moment que je t’observe, que je te suis au travers ta… « découverte du monde ».

Aristide ouvrit des yeux rond comme une soucoupe à cette annonce. Cependant, il fût trop abasourdit pour dire quoi que se soit. Se fut donc Fraya qui repris.

- Si je t’ai suivi, c’est pour une simple raison. Une raison qui tiens dans un mot.

Un silence s’installa. Aristide attendait l’explication de Fraya. Cette dernière le regarda droit dans les yeux et lui annonça :

- Marchombre.

Se fût là, le tournant de la vie d’Aristide. Lui qui avait tant voyageait, lui qui avait vus tant de chose. On lui proposait une aventure unique, une voie à arpenter. On lui montrait une possible dans sont avenir. Marchombre. Se fût se jour, après avoir frôlait la mort, qu’Aristide rencontra Fraya Malbuit, maître marchombre. Fraya devînt sont maître, Aristide devînt l’élève. Cette constatation, fuis à l’origine de la première poésie d’Aristide. Cela faisait 6 mois, maintenant qu’il était devenus l’apprentie de Fraya. 6 mois durant lesquels, il comprit l’expression, l’habit ne fait pas le rêveur ! Fraya paraissait douce, fragile et tellement féminine. Qu’elle ne fût pas sa surprise lorsqu’il la vus pour la première fois entrée dans le rôle du maître. De douce, elle devint intraitable, de fragile, elle devint dure. De féminine, elle devint maître. Oui, Aristide écrivit sont premier poème après seulement 6 mois auprès d’une marchombre. Marchombre chevronnait certes, mais cela n’était pas la raison pour laquelle Aristide c’était si rapidement avancer sur la voie de l’harmonie. Sur la voie du marchombre. Pour lui, c’était l’amour. L’amour pour cette femme qui pour le moment était son maître. Ils venaient donc de rentrée, d’une éprouvante sortie nocturne comme Fraya en avait le secret. Après avoir dû sauter, grimper, courir, se battre et recommencer inlassablement jusqu’à se que Fraya soit satisfaite. Aristide et Fraya était rentré dans un appartement que possédait la marchombre dans l’Al-Jeit. Aristide n’arrivait plus à cernait Fraya. Elle venait de lui proposer si gentiment de s’assoir et de se reposer tandis qu’elle lui préparait un repas, alors que quelques minutes avant, elle avait voulut lui trancher la carotique lorsqu’Aristide lui avait dit qu’il voulait abandonner le combat qui l’opposer un à ivrogne. Se fût le déclic dans la tête d’Aristide. Il se saisi de sa dague et traça dans le bois, ces mot :

Une femme, un homme,
Un maître, un élève,
Etre unique, Harmonie…


Lorsque Fraya arriva avec le repas, Aristide pris sa part et partis par la fenêtre se réfugier tout en haut de la tour. Il avait lançait un regard dans lequel Fraya put y lire un simple merci. Un merci profond, un merci sincère. Tandis qu’elle méditait là dessus, sont regard tomba sur le poème de sont apprenti. Une larme unique roula sur sa joue, elle se saisit de là dague et écrivit en dessous du poème de sont élève :

Voie de l’harmonie,
Voie de l’amour,
Deux voies, pour un but unique, liberté…


Le temps passa, Le maître et élève filait le long de la voie, amour et harmonie. Aristide fût un élève comme aucun maître n’aurait voulu. Il n’était brillant, il était lumineux. Lorsque Fraya voulait lui montrer le chemin qu’il lui restait à parcourir pour la rattrapait, Aristide lui montrait qu’elle était déjà en retard. Certes Fraya était loin d’être la plus grande marchombre de la guilde, cependant elle était une marchombre accomplie et reconnu par ces pairs. Aristide passa sans encombre, toutes les formalités de la guilde. Il eut sa greffe sans surprise pour Fraya. Se qui là surpris. Aristide n’avait jamais parlait de sa greffe à Fraya. Il s’était contenté de lui dire qu’il l’avait obtenu. Et pour cause, au moment, où fraya venait vers lui pour sa voir, lui qui croyait se l’être fait refuser, il lui arriva quelque chose d’assez « étrange ». Il vit fraya s’approchait de lui, dans sont habituel tenu de cuir noir, quand tout à coup, les vêtements de fraya devinrent aux yeux d’Aristide transparent. Le rouge lui monta de nouveau aux joue, et il essaya de cacher tant bien que mal sont embarra à sont maître. Ne voulant pas s’attardait sur le « type » de greffe qu’il avait reçu, il se contenta de dire qu’il l’avait eu. Avec de la pratique, Aristide arriva à contrôler ces pupilles. Le Rentaïs lui avait donc octroyait des pupilles, capable de voir à travers la matière. Et pas seulement les vêtements. Non Arsitide pouvait voir à travers le bois, le métal, etc.. Bien sur, sa greffe avait des limites. Il ne fallait pas que la matière soit trop épaisse…

C’est ainsi qu’Aristide termina sont « apprentissage ». Une fois se dernier terminer, d’Aristide ou de Fraya, bien malin était celui qui aurait put dire qui était le maître. Bien que les 10 ans de plus de Fraya lui apportait une expérience qu’Aristide ne pouvait combler par le talent, se dernier faisait preuve de compétence inédite aux yeux de Fraya. Malgré tout, Aristide ne pouvait pas être doué partout, s’il y avait bien une chose pour laquelle il n’était pas doué, c’était le combat. Bien sur, le terme doué était très vague lorsque l’on parlait d’Aristide. Disons simplement, qu’il n’était pas plus doué que la moyenne des marchombres dans se domaine. Et que le fait de ne pas aimer sa, rendait difficile pour lui, la progression dans se domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Tiger
Nos chers Admins
Nos chers Admins
avatar

Nombre de messages : 2169
Age : 23
Race : Humaine
Guilde : Marchombre
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Âge: 18 ans à présent
Don: La greffe : des griffes d’argents à la place de mes ongles ...

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 14:29

Bonne idée de prendre quelqu'un qui a plus de la vingtaine (largement) !!

_________________ Signature_________________

"La voie des marchombres est l'harmonie. Leurs compétences ne reposent sur aucun Don tombé du ciel et ils n'ont donc aucune limite." d'Ellundril Chariakin.

Nous sommes au bord du gouffre, avançons donc avec résolution.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuen-majutsu.forumactif.com/index.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 18:10

Tu pourras remarquer que c'était déjà le cas avec Oril qui à plus de trente ans Very Happy

Mais bon là effectivement, il se trouve être très vieux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 18:34

xD c'est mon presque grand père ;p.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 18:54

Voui, tu pourras le constater dans la suite de l'histoire Very Happy
D'ailleur sa me fait penser, ton maître, tu as une préférence pour sont physique et sont caractère???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 18:59

Je te poste quelques détails que j'ai mis sur lui dans ma présentation ^^. Mais tu pourras faire se que tu veux après ^^

Ollid Nil'Sadi

Il avait des yeux très sombre et la pot mate, de se qui voyage a longueur de journée, ses habits était fais de cuire et même si elle ne les voyait pas clairement, Iris savait que deux poignards était accroché a ses cotés.

Voila l'extrait ^^. Comme tu peux voir c'est assez flou mdr.

A OUI!!! J'oubliais! Il doit être complètement barge. xD Dans un texte que j'ai écrit mais que je n'ai pas posté je raconte que Ollid poussait Iris des tours et des falaises pour lui apprendre l'escalade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 19:08

Sont côté barge ira parfaitement avec la "pédagogie" enseigner par Aristide Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 19:12

Parfais!!!! xD Mdr

rien d'autre a dire... parfais x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 19:24

Pour le moment, attend que j'ai finis d'écrire l'histoire tu verras^^

Au faite, sa te dérange pas si tu intervient dans mon histoire??? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Izeur
A nos amis partis mais encore présent dans nos cœur xD
avatar

Nombre de messages : 3331
Age : 24
Race : Humaine
Guilde : maître marchombre
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Don: Greffe. Module les rayons célestes pour en faire des armes

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 20:35

Faut voir de quel façon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-school-afte.forumactif.org/forum.htm
Oril Toraup
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 30
Race : humain
Guilde : mercenaire du chaos
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   Dim 1 Nov - 23:54

Je posterais la fin de l'histoire ici avant de créer mon second perso, comme sa tu me diras si sa te va! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Galerie fiche perso d'Oril   

Revenir en haut Aller en bas
 
Galerie fiche perso d'Oril
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fiche Technique de Kaneki Ken (validée)
» Imrik
» Dorian Ombrefiel
» Blaise Zabini
» [Idée de "campagne"] Shadowrun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Bienvenue à Gwendalavir ::. :: °Hors jeu° :: •Auberge des Flooder•-
Sauter vers: